La bande de femmes insoumises : nous prendrons la place qui nous est due !

Les insoumises

A l’image du «squad» autour d’Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar, Ayanna Pressley et Rashida Tlaib aux Etats-Unis, les femmes de La France insoumise se regroupent pour défendre un avenir en commun résolument féministe. Tribune publiée dans Libération. «Petite conne», «folle», «poissonnière», «faire-valoir». L’univers politique et médiatique persiste à mépriser les femmes et les traiter en subalternes, … En savoir plus »

« Nous ne sommes ni en Pologne ni en Hongrie » : la mise en garde de plusieurs syndicats de journalistes

press 2499853 1920

Nous ne sommes ni en Pologne ni en Hongrie. Nous sommes en France. Mais en France aussi le pouvoir s’arroge le droit de rappeler à l’ordre la télévision de service public. Généralement, les reproches et les injonctions s’opèrent de manière feutrée, sans heurts, avec la persuasion de la communication « positive ». Pas en Haute-Saône, où l’on … En savoir plus »

Mélenchon chez Hanouna pour Balance ton post – Replay

tdwbmgchpekmaxresdefault

Le jeudi 12 février 2021, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Cyril Hanouna pour l’émission Balance ton post. Il a dans un premier temps répondu aux questions du présentateur dans un face-à-face où plusieurs sujets ont pu être abordés. Le député insoumis a ainsi pu répondre aux odieuses accusations d’antisémitisme dont il a fait l’objet, mais aussi expliquer pourquoi il était faux de dire qu’il avait prôné un « ni-ni » dans l’entre deux tours de 2017. Il a aussi dit pourquoi il ne souhaitait pas la présence d’Éric Naulleau en plateau.

Alors que le projet de loi visant prétendument à « conforter les principes républicains » est débattu à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a pu détailler son point de vue sur le sujet. Il a expliqué qu’il plaidait pour l’unité de la patrie et refusait de voir notre pays s’enfermer dans un débat qui stigmatise les musulmans. Il a pu redire ce qu’est la laïcité : la séparation des Églises et de l’État, quand certains tendent à la confondre avec un athéisme d’État.

Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a également pu parler en détail de la police. Il a dénoncé les violences policières et expliqué qu’il voulait refonder la police pour en extirper les éléments violents et racistes. Il a appelé à revenir à une police républicaine dont la mission soit celle de « gardiens de la paix » plutôt que de « forces de l’ordre ». Il a également présenté ses propositions sur le sujet : désarmement de la police chargée de la gestion des manifestations, dissolution de l’IGPN, augmentation de la formation des policiers, interdiction des contrôles d’identité sans remise d’un récépissé, police de proximité. Jean-Luc Mélenchon a aussi rappelé que pour lutter contre le terrorisme, il fallait mettre des moyens humains de police et de renseignement et ne pas se contenter de mesures symboliques comme la mise en place de « serments républicains ».

Le député insoumis a ensuite parlé de la gestion calamiteuse de la crise sanitaire par le gouvernement. Il a expliqué qu’il avait à plusieurs reprises alerté sur des sujets sur lesquels les macronistes avaient principalement répondu par la moquerie quand il s’agissait de questions centrales : déconfinement, deuxième puis troisième vague, vaccins… Il a appelé à apprendre a vivre avec la pandémie et a expliqué que les activités humaines, notamment l’élevage intensif et la déforestation, conduiraient à une multiplication des pandémies. Il a donc rappelé sa proposition de mettre en place une société du roulement et à réouvrir tous les commerces, restaurants inclus, en mettant en place des règles sanitaires strictes.

Jean-Luc Mélenchon a aussi pu détailler ses propositions en matière de fiscalité. Il a notamment expliqué qu’avec son système d’imposition composé de 14 tranches d’impôts, tous ceux qui gagnent moins de 4 000 euros par mois paieraient moins d’impôts mais que ceux qui gagnent plus de 4 000 euros par mois en paieraient davantage. Il s’est également prononcé pour la mise en place d’un impôt universel pour lutter contre l’évasion fiscale. Le candidat à la présidentielle a aussi rappelé qu’il était pour augmenter les salaires et mettre en place une règle : pas d’écart de salaire de plus de 1 à 20 au sein d’une même entreprise.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon a présenté sa proposition de mettre en place une 6e République en convoquant une assemblée constituante qui permettrait au peuple de se refonder en refondant ses institutions. Il a expliqué que, pendant que cette assemblée ferait son travail, la Constitution de la Ve République continuerait à s’appliquer en transformant la manière de gouverner, notamment en appliquant l’article 20 qui dispose que le gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation.

***S’ABONNER AUX PODCASTS***
– Spotify : https://spoti.fi/2UfhFr1​​
– iTunes : https://apple.co/2QIMWQN​​
– Deezer : https://bit.ly/2xhh2nN​​

***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
– Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/​​
– Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon​​
– Snapchat : @MelenchonJL
– Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/​​
– Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon​​
– Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon​​
– Twitch : https://www.twitch.tv/jlmelenchon​​
– Telegram : https://t.me/JLMelenchon​​
– TikTok : https://www.tiktok.com/@melenchonjl​​

Le Journal de l’insoumission est en kiosque : trouvez votre point de vente !

photo 2021 02 05 17 08 37

Depuis le 1er février, le magazine de l’Insoumission est disponible en kiosque dans plus de 3 000 points de vente. Une nouvelle étape cruciale pour mener à bien la bataille culturelle dans laquelle nous sommes engagés. Pour ce nouveau numéro, retrouvez en exclusivité une interview du président du groupe LFI à l’Assemblée, Jean-Luc Mélenchon. Pour … En savoir plus »

Jean Messiha (ex-RN) insulte Raquel Garrido et excuse le fascisme au Chili

Messiha

Dans le journal d’extrême droite Valeurs actuelles, Jean Messiha, ancien membre du bureau national du Rassemblement National, accuse les parents de l’avocate Raquel Garrido, membres du Mouvement de la gauche révolutionnaire chilienne (MIR), d’être à l’origine du coup d’État d’Augusto Pinochet au Chili le 11 septembre 1973. Un non-sens historique : les militants du MIR, … En savoir plus »

Médias : LFI à la diète, les femmes éliminées des antennes

Pascal Praud

Le bilan 2020 des invités politiques télés et radios, collecté par le site Politiquemedia et analysé par le média Regards, est alarmant. Près de 3 invités politiques sur 4 sont des hommes (71%). Les membres de la République en Marche sont largement surreprésentés (41% des invités). Jordan Bardella est la personnalité politique la plus médiatisée … En savoir plus »

L’État refuse de soutenir le journal l’Humanité mais débloque des millions pour le groupe Lagardère

Jaures lhuma e1610471321764

Le journal l’Humanité vient de se voir refuser un prêt garanti par l’État (PGE) de 2,3 millions d’euros. Le groupe Lagardère vient « en même temps » de recevoir un PGE de plus de 465 millions d’euros. Des millions pour Paris Match, le JDD et Europe 1, rien pour le journal fondé par Jean Jaurès … En savoir plus »

Censure sur les réseaux sociaux : aujourd’hui Trump, demain à qui le tour ?

Donal Trump censure réseaux sociaux

Suite à l’attaque du Capitole, Facebook, Twitter, Instagram, Youtube, ont fait taire Donald Trump. Le débat fait rage : devait-on suspendre les réseaux sociaux du président américain ? Cette censure sans précédent, décidée par les Gafam (acronyme des géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), divise et pose question. Doit-on laisser le … En savoir plus »