Milliardaires oxfam

Arnault, Bettencourt et les Wertheimer : ces 4 milliardaires français qui se sont enrichis de 87% depuis 2020

Milliardaires. Les rapports de l’ONG Oxfam se suivent et se ressemblent. Chaque année, les fortunes des ultra-riches explosent tous les compteurs. Ces derniers engrangent des fortunes toujours plus colossales, tandis que l’immense majorité de la population voit ses revenus se réduire comme peau de chagrin. En France, les 4 milliardaires les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 87% depuis 2020. En même temps », 90% des Français se sont appauvris.

Parmi ces ultra-riches, il y a Bernard Arnault, premier assisté de la République (LVMH, Les Echos, Le Parisien), avec une fortune nette estimée à 191,3 milliards de dollars. Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de l’Oréal, femme la plus riche du monde avec 98,9 milliards de dollars, et les très discrets frères Alain et Gérard Wertheimer (100 milliards d’euros).

Au niveau mondial, la fortune des 5 hommes les plus riches du monde a grimpé de 114%, tandis que la richesse de 5 milliards d’être humains s’est amoindrie. Les assistés d’en haut se gavent. « Les premiers violents, les provocateurs, c’est vous ! », lançait l’Abbé Pierre aux plus riches. 70 ans après son appel de l’hiver 1994, ses mots n’ont pas pris une ride. Qu’attend-on pour partager les richesses et faire cesser le gavage du capital ? Notre article.

Les 4 milliardaires français les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 87% depuis 2020, 90% des Français se sont appauvris

Cocorico ! Les 4 milliardaires français les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 87% depuis 2020. Loués soient nos grands seigneurs ! Plus sérieusement, les chiffres révélés par Oxfam donnent le tournis. Qui sont-ils ? Bernard Arnault, premier assisté de la République (LVMH, Les Echos, Le Parisien), avec une fortune nette estimée à 191,3 milliards de dollars. Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de l’Oréal, femme la plus riche du monde avec 98,9 milliards de dollars, et les très discrets frères Alain et Gérard Wertheimer (100 milliards d’euros). De véritables assistés d’en haut. Dans le même temps, la richesse cumulée de 90% des Français a baissé de 4% environ.

Pour aller plus loin : Retrouvez nos portraits de Bernard Arnault, Françoise Bettencourt Meyers et des frères Wertheimer sur notre site.

« Sur cette même période, les 42 milliardaires français ont gagné 230 milliards d’euros », décrit l’ONG Oxfam dans son rapport annuel. Soit l’équivalent d’un chèque de 3 400 euros pour chaque Français. Plus encore, les « 1 % les plus riches détiennent 36 % du patrimoine financier total en France alors que plus de 80% des Français ne déclarent posséder ni assurance-vie, ni actions directement ».

Une minorité se gave, pendant que des millions de Français ont du mal à joindre les deux bouts. En France, 11 millions de personnes sont pauvres. 8 millions d’entre nous ont besoin de l’aide alimentaire pour se nourrir, plus d’un quart de la population dit avoir froid dans son logement, alors qu’une vague de froid touche le pays depuis plus d’une semaine. Depuis début janvier, trois sans-abri sont mortes de froid. Qu’attend-on pour partager les richesses ? Jusqu’à quand de tels écarts de richesse seront-ils tolérés ?

Les 5 hommes les plus riches du monde ont vu leur fortune augmenter de 114% depuis 2020

Les rapports de l’ONG se suivent et se ressemblent. Chaque année, les chiffres sont toujours édifiants. La fortune des 5 hommes les plus riches a augmenté de 114 % depuis 2020, soit plus du double. Ils ont des noms, des visages : Elon Musk (Tesla, Twitter, Space X) a une fortune nette de 251,3 milliards de dollars. Bernard Arnault que l’on ne présente plus, détient 191,3 milliards de dollars, Jeff Bezos (Amazon) 167,4 milliards de dollars, Larry Ellison (Oracle) 135,3 milliards de dollars et Mark Zuckerberg (Facebook/Meta) 125,3 milliards de dollars. Les sommes sont gargantuesques. Pour le commun des mortels, il est déjà difficile de se représenter 1 million de dollars. Alors 1 milliard ? Des dizaines et des dizaines de milliards ?

Plus largement, la fortune des milliardaires a aussi considérablement augmenté : plus de 3 300 milliards de dollars depuis 2020, « à une vitesse trois fois plus rapide que celle de l’inflation », souligne Oxfam dans son rapport. En même temps, 5 milliards d’individus se sont appauvris. Les 1 % les plus riches possèdent près de la moitié (48%) de tous les actifs financiers mondiaux. L’accumulation du capital est également liée à des critères géographiques. En effet, « les pays riches du Nord détiennent 69 % des richesses mondiales et accueillent 74 % des richesses des milliardaires alors qu’ils n’abritent que 21 % de la population mondiale », explique l’ONG.

De la lutte nécessaire contre le séparatisme des ultra-riches

Comment remédier à de telles inégalités ? Comment lutter contre le séparatisme de ces ultra-riches ? Le problème est politique. Il ne pourra être résolu que par des décisions politiques de ruptures.

À ce titre, l’ONG Oxfam défend des mesures similaires à celles proposées par La France insoumise et Jean-Luc Mélenchon depuis plusieurs années : l’augmentation des impôts sur les ultra-riches, encadrer les bénéfices versés aux actionnaires des multinationales, conditionner les aides publiques à des critères sociaux et écologiques exigeants ou encore imposer un écart de 1 à 20 dans une entreprise. Ces solutions sont connues et tout à fait applicables. C’est une question de volonté politique. De l’argent, il y en a pour sortir les gens de la pauvreté ou enclencher enfin une véritable bifurcation écologique. Il suffit de se baisser pour le ramasser.

À l’heure où une vague de froid frappe le pays, que trois sans-abri sont morts de froid depuis début janvier, où les prix sont toujours aussi haut, les mots de l’Abbé Pierre sonnent toujours aussi juste. « Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides, et qui ayant tout disent avec une bonne figure, une bonne conscience, “Nous qui avons tout, nous sommes pour la paix !”. Je sais ce que je dois leur crier à ceux-là : les premiers violents, les provocateurs, c’est vous ! ». Cet appel a aujourd’hui 70 ans. Il n’a pas pris une ride.

Par Nadim Février