Sondage : à 14%, Mélenchon l’espoir de la gauche

Jean-Luc Mélenchon est testé à 14% (+ 1) dans le dernier sondage Elabe. Il devançait déjà de loin l’ensemble des candidats de gauche, il a maintenant dépassé Eric Zemmour et Valérie Pécresse. Il se rapproche progressivement de Marine Le Pen qui est aujourd’hui 2e dans la course présidentielle. Plus que jamais, le candidat de l’Union populaire se présente comme la seule alternative à un nouveau duo Macron / Le Pen dont 80% des Français ne veulent pas. Notre article.

Mélenchon, une dynamique ininterrompue

Jean-Luc Mélenchon se voit comme une « tortue sagace » qui entend épuiser « quelques lièvres« . C’est chose faite avec les autres candidats de gauche, épuisés. C’est en très bonne voie pour Valérie Pécresse et Eric Zemmour. Testé aujourd’hui à 14%, le candidat de l’Union populaire aime parler d’un « trou de souris qui s’élargit pour faire passer la tortue. » Prochain objectif : dépasser Marine Le Pen. Du fait de la dynamique ininterrompue en faveur de Jean-Luc Mélenchon, les insoumis y croient dur comme fer.

Capture décran 2022 03 17 à 10.43.01

Ci-dessus, on peut voir la progression lente mais certaine de Jean-Luc Mélenchon. Si en janvier et février, il s’est définitivement imposé comme le « vote efficace » à gauche, face à l’effondrement du Titanic social-démocrate, les insoumis s’emploient à accélérer cette dynamique. Jean-Luc Mélenchon testé aujourd’hui à 14%, la campagne de l’Union populaire semble porter ses fruits : des dizaines de réunions publiques par semaines, des militants très actifs sur le terrain (tractages, porte-à-porte), et de grandes démonstrations de force comme à Montpellier (8 000) ou Lyon (15 000). Plus que jamais, Jean-Luc Mélenchon est l’espoir de la gauche pour avril.

L’Union populaire, seule alternative au duel Macron / Le Pen

Un nouveau « duel » Macron / Le Pen ? Une très grande majorité de Français (80%) n’en veulent pas. Les Français l’ont déjà subi en 2017. Pourquoi n’en veulent-ils pas ? Parce que nombreux ne veulent pas avoir à choisir entre l’ultra-libéralisme et l’extrême-droite. Surtout, beaucoup de Français refusent un débat du second tour qui ferait abstraction de leurs préoccupations majeures, comme le pouvoir d’achat, la santé ou l’environnement. Il est certain qu’un débat Macron / Le Pen amènerait plutôt les thèmes suivants : immigration, islam, insécurité.

Image

Quelle alternative à ce duel annoncé et rabâché pendant des mois entre Macron et l’extrême-droite ? Un duel Macron-Mélenchon au second tour. Sur les Grandes Gueules le 10 mars, le candidat de l’Union populaire déclarait : « Si je suis au deuxième tour, on pourra avoir un vrai débat face à Macron. Sur le logement, sur l’école, sur le pouvoir d’achat, sur la retraite à 60 ans (ce que je propose) ou à 65 ans (ce qu’il propose). Un tel débat ferait du bien à tout le pays !« 

Lundi 14 mars, durant l’émission « La France face à la guerre », Jean-Luc Mélenchon s’est positionné comme la seule alternative crédible face à Emmanuel Macron : “la retraite : c’est 65 ans avec M. Macron ou 60 ans avec moi ?”, ”Le SMIC, pas de coup de pouce pendant 10 ans. On continue, ou bien on le passe à 1400 euros nets comme je le propose ?” Il reste 25 jours aux insoumis pour accéder au second tour. L’espoir est là, il n’a jamais été aussi fort. Pour qu’enfin, en France, le partage des richesses, la bifurcation et la 6e République prenne le pouvoir.