Les 3 priorités des Français pour la présidentielle (pas celles des médias)

Priorités. La crise sociale fracasse le pays, la crise sanitaire a mis en lumière la destruction de l’hôpital public et le dérèglement climatique est craint par de plus en plus de Français. Pour cette présidentielle, les 3 priorités des Français sont : le pouvoir d’achat, la santé et l’environnement. Loin des obsessions identitaires et sécuritaires de la macronie, de la droite et de l’extrême-droite, relayées avec acharnement par les médias. Notre article.

Le pouvoir d’achat, priorité n°1 des Français pour la présidentielle

Sans aucun doute, le pouvoir d’achat est la principale priorité des Français en vue de l’échéance d’avril 2022. Ils ont pris de plein fouet la crise sociale qui fracasse le pays. La situation est dramatique pour nombre d’entre eux. En France, dans ce pays si riche, 10 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, 8 millions ont besoin de l’aide alimentaire pour se nourrir et 12 millions crèvent de froid parce qu’ils ne peuvent pas se payer le chauffage, trop cher.

Les chiffres sont effrayants : 38 millions de Français survivent avec 55 euros dès le 10 du mois. Comment composer avec l’inflation sur les biens de première nécessité et sur l’énergie que notre pays subit en ce moment ? A titre d’exemple, le gazole a récemment presque atteint 1,7€ le litre, et 1,75€ pour le SP 95 ! Le pouvoir d’achat est la priorité n°1 des Français parce que 80% estiment qu’il a baissé.

Les Français dénoncent la destruction de l’hôpital public, mise en lumière par la crise

Après le pouvoir d’achat, la santé est la deuxième priorité des Français. La crise du Covid-19 a mis en lumière la destruction de l’hôpital public depuis des années, sans cesse attaqué par des réformes néolibérales. À ce sujet, on se souvient de la vidéo d’un jeune insoumis ridiculisant Macron sur son bilan à ce sujet. En effet, durant le quinquennat, c’est plus de 17 000 lits qui ont été supprimés. Plus précisément en 2020, 5 678 ont été supprimés par Macron en pleine pandémie.

L’austérité tue l’hôpital. Les Français ne supportent plus de voir la santé maltraitée. Ils ne veulent plus voir de lits fermés, des urgences délocalisées sous des tentes, des patients qui s’accumulent dans les couloirs des hôpitaux, un personnel de santé lessivé par deux ans de pandémie et payé une misère. Ils souhaitent un service public de santé fort et accessible à tous les Français, où qu’ils vivent dans le pays.

Loin des paniques identitaires, la défense de la Terre

Malheureusement pour les médias, véhiculer des paniques identitaires et sécuritaire, n’a pas tant pris que ça dans le pays. L’agenda médiatique porté est le plus souvent d’extrême-droite dans cette présidentielle. Pour le plus grand plaisir d’un certain Eric Zemmour. Mais non, non, la fake news du « grand remplacement« , l’islam, la sécurité et l’immigration ne sont pas les priorités des Français ! Ils résistent tant bien que mal à la zemmourisation médiatique qui gangrène notre pays.

Loin de ces paniques identitaires et sécuritaies, les Français sont pour que l’on défende la terre. Face au dérèglement climatique, « 64 % des Français accepteraient des changements importants dans leurs modes de vie à condition qu’ils s’appliquent de façon juste entre tous les membres de la société« . C’est la troisième priorité des Français dans cette élection présidentielle.

Pouvoir d’achat, santé, environnement : le programme de l’Union Populaire répond aux priorités des Français

Pour répondre à la problématique du pouvoir d’achat, première des priorités pour les Français, l’Union Populaire propose notamment l’augmentation du SMIC à 1400 euros net par mois et le blocage des prix, qui serait temporaire, mais qui permettrait une réponse immédiate à leur explosion que subit les Français. Pour permettre l’autonomie financière des jeunes, et surtout les sortir des galères de fins de mois, les insoumis proposent une allocation d’autonomie de 1063 euros par mois pour tous les jeunes étudiants et élèves en enseignement professionnel.

Concernant leur deuxième priorité, à savoir la santé, les Français soutiennent sans réserve les propositions de l’Avenir en commun. En effet, 86% d’entre eux sont pour la création d’un service public dédié au maintien à domicile des seniors. La même proportion souhaite que l’on réouvre les lits hospitaliers fermés depuis 2010. Les insoumis, s’ils arrivent au pouvoir, reconstruirons le service public hospitalier et instaureront le « 100% Sécu ».

Nombreux sont les Français qui approuvent les mesures de l’Avenir en Commun pour faire face à la crise climatique. Ainsi, la planification écologique est approuvée par 83% des Français qui sont favorables à la « règle verte« . Elle correspond à l’interdiction de prélever chaque année plus de matières premières que la Terre n’est capable d’en reconstituer en un an.

Dans cette élection présidentielle, les insoumis ont le programme de rupture le plus complet et le plus cohérent. Ils sont prêts à gouverner. Il répond aux priorités des Français sur le pouvoir d’achat, la santé et l’environnement et donne des réponses très concrètes aux urgences sociales, climatiques, et démocratiques. Les mesures proposées dans l’Avenir en Commun sont largement plébiscitées par les Français. Loin des paniques identitaires et sécuritaires propagées par les médias qui ne sont que diversion face à leurs priorités, l’Union Populaire porte un véritable espoir face aux multiples crises que la France et le monde traversent.

Par Nadim Février