Retraites : 79% des Français sont contre la réforme de Macron

Retraites. 79% des Français refusent la réforme des retraites prévue par le chef de l’État. Hors de question pour eux de travailler jusqu’à 65 ans. C’est ce que nous apprend un sondage « Opinion en direct » Elabe pour BFMTV. Seulement 21% d’entre eux sont favorables à une augmentation de l’âge de départ à la retraite. Pourtant, la macronie ne lâche pas l’affaire. Pour elle, cette réforme est une « priorité ». Une priorité cruelle, alors que seulement 56,1 % des 55-64 ans étaient en emploi il y moins d’un an.

À l’âge de départ actuel, c’est-à-dire 62 ans, un quart des travailleurs les plus pauvres n’ont pas de retraite du tout. Parce qu’ils sont morts. La réforme des retraites voulue par Macron constituerait une déclaration de guerre au monde du travail. Un possible passage en force par un amendement au budget de la sécurité sociale et/ou grâce au fameux 49.3 serait un scandale démocratique. Enfin, un chiffre intéressant ressort d’un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro : 67% des Français sont prêts à soutenir une mobilisation contre la réforme des retraites. Le président minoritaire est dans une impasse. Notre article.

Retraites : Plus de 3 Français sur 4 refusent la réforme de Macron et son passage en force

Le gouvernement ne lâche pas l’affaire, Emmanuel Macron non plus. Pour lui, la réforme des retraites doit se faire « dès 2023 ». Mais plus de 3 Français sur 4 (79%) refusent de travailler jusqu’à 65 ans. C’est pourtant le coeur de la réforme voulue par le chef de l’État. Celui-ci est dans une impasse. Selon lui, notre système de retraites va devenir infinançable. Mais le Conseil d’Orientation des Retraites (COR), rattaché à la Première ministre, « ne valide pas le bien-fondé des discours qui mettent en avant l’idée d’une dynamique non contrôlée des dépenses de retraite ». « La dette explose, les déficits s’envolent », crient les libéraux. Alors, que répondent-ils au COR, peu soupçonnable de gauchisme ?

Les Français se prononcent largement contre un passage en force de la réforme de retraites. Selon l’institut de sondage Odoxa-Backbone Consulting, 77% d’entre eux ne veulent pas qu’elle « passe par voie d’amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, NDLR) ». Dans l’entourage du président, ce sujet est sources de grandes tensions. François Bayrou, président du MODEM est contre. De même pour Yaël Braun-Pivet, présidente LREM de l’Assemblée nationale. Dégainer le fameux 49.3 pour faire passer sa réforme des retraites ? C’est une autre option sur la table. Elle ne pose aucun problème à Emmanuel Macron. Ce dernier est prêt à un coup d’État social, doublé d’une brutalisation du Parlement.

67% des Français prêts à soutenir une mobilisation contre la réforme des retraites

Un autre chiffre intéressant ressort du sondage Odoxa-Backbone Consulting. 67% des Français seraient même prêts à soutenir une mobilisation qui s’opposerait à cette réforme des retraites. 10 millions de Français sont prêts à manifester. Voilà qui donne le sourire aux députés insoumis. Suite à ce sondage, plusieurs ont donné rendez-vous le 16 octobre à Paris. Insoumis, socialistes et écologistes organisent à cette date une grande marche contre la vie chère et l’inaction climatique.

La volonté des Français de s’opposer à cette cruelle réforme est à la hauteur de ce que prépare Emmanuel Macron. Après le mouvement des retraites d’avant confinement, plus long mouvement social en France depuis mai 1968, un passage en force sur cette question constituerait une déclaration de guerre au monde du travail, en plus d’un scandale démocratique. Les insoumis comptent mener la bataille contre cette réforme sanglante partout où ils le pourront. Aussi bien à l’Assemblée nationale que dans la rue.