« Nous ferons de Macron un président sans gouvernement » : Mathilde Panot lance sa campagne à Ivry-sur-Seine

Mathilde Panot, députée de la 10ème circonscription du Val-de-Marne (94) et présidente du groupe parlementaire LFI à l’Assemblée nationale, est candidate à sa succession. Devant plus de 350 personnes hier soir, elle a officiellement lancé sa campagne législative. L’ambiance était festive, mais tout le monde est résolument prêt pour la bataille du 3ème tour dans cette circonscription au carrefour des luttes. Par ailleurs, chacun n’hésite pas à louer les qualités de la députée sortante : combative, à l’écoute, présente. Toutes et tous veulent voir Mathilde Panot retourner à l’Assemblée nationale, pour faire vibrer l’hémicycle. Quatrième épisode de notre tour de France des campagnes législatives insoumises. Notre article.

« Je suis impressionnée par la dynamique qu’il y a à Ivry »

Plus de 350 personnes se sont rendues à la soirée de lancement officiel de la campagne législative de Mathilde Panot, qui s’est tenue hier soir. Celle-ci a eu lieu juste à côté de son local, à Ivry-sur-Seine. L’ambiance était festive : une scène était installée avec des musiciens chauffant le public, le buffet en train d’être installé tandis que lampions en forme du φ, symbole de LFI, trônaient au-dessus des tables et des chaises. Il fallait attendre un peu avant que commencent les prises de parole.

Farida Chick est la première à prendre la parole : pour cette élection, elle est la suppléante de Mathilde Panot. Cette infirmière exprime sa fierté. Elle revient aussi sur la santé, ce pan de nos services publics maltraité par Emmanuel Macron depuis 5 ans. Un domaine qu’elle connaît bien : elle est infirmière. Le 16 juin, elle avait participé à une manifestation pour l’Hôpital public. Son arrestation avait été d’une brutalité inouïe.

Elle avait immédiatement reçu le soutien de nombreux députés, parmi lesquels Mathilde Panot. Malika. Militant pour Jean-Luc Mélenchon depuis 2012, Malika nous raconte : « Farida sa suppléante, quand elle était en garde à vue, qu’elle était attachée sur le banc, […] elle raconte comment Mathilde est venue la voir, qu’elle l’a rassurée par rapport à ses gosses.« 

Vient ensuite Ahmed Berrahal, syndicaliste, « l’élu CGT qui résiste à la RATP. » Pour de meilleurs salaires, les retraites, les conditions de travail et contre le harcèlement sexuel dans l’entreprise : une vie de combat et une énergie infatigable qu’il va pouvoir déployer pour défendre la candidature de Mathilde Panot dans la 10ème circonscription du Val-de-Marne. Le maire PCF d’Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou, a également pris la parole. Il a salué l’accord historique signé entre EELV, le PCF, le PS et LFI pour former la Nouvelle Union Populaire et les véritables espoirs de victoire qu’il suscitait.

Image
Affiche officielle du lancement de la campagne législative de Mathilde Panot jeudi 12/05/2022 à Ivry-sur-Seine

Enfin, c’est autour de Djamila Tamarat de s’exprimer. Accompagnatrice d’enfants en situation de handicap (AESH) dans le Val-de-Marne, elle soutient également la candidature de Mathilde Panot. Cette dernière ne manquera pas de parler des AESH dans son discours pour rappeler leur grève commencée le 10 janvier, dénoncer leurs conditions de travail et leurs salaires de misère. Puis, sous un tonnerre d’applaudissement, la présidente du groupe parlementaire des insoumis monte sur scène et démarre son discours. Les gens sont venus en nombre, comme les nouveaux qui rejoignent les groupes d’actions. « Je suis impressionnée par la dynamique qu’il y a à Ivry« , nous glisse Lola, jeune militante arrivée récemment dans la ville.

« Nous pouvons réussir à imposer à Macron Jean-Luc Mélenchon Premier ministre »

C’est un exercice auquel Mathilde Panot a pu largement s’entraîner pendant ses 5 années à l’Assemblée nationale. Plaidoyer contre l’abstention, dénonciation de l‘inaction climatique d’Emmanuel Macron, alerte contre les menaces de l’extrême-droite. Mathilde Panot est de tous les combats et secoue l’hémicycle par des discours vibrants. En octobre, nous avions publié un portrait de la plus jeune présidente de groupe de l’histoire de l’Assemblée nationale.

C’est à boulets rouges que tire la députée contre le monarque présidentiel mal-élu : « Macron n’a rien caché de son programme de casse sociale et d’extrême-marché. Il veut nous faire travailler jusqu’à 65 ans pour moins d’argent. » Mathilde Panot s’est attelée à démolir l’ensemble de son mandat. Elle a aussi alerté sur la suite, sur ses possibilités de nuisances pendant cinq nouvelles s’il avait une nouvelle fois les mains libres avec une Assemblée nationale à sa botte : « Il veut continuer l’inaction climatique pour laquelle il a déjà été condamné deux fois, continuer avec son autoritarisme et les institutions de la 5ème République qui excluent le peuple de la décision collective.« 

« Notre rage est intacte ! Nous sommes de celles et ceux qui n’accepteront jamais l’océan de malheurs qui nous entoure ! »

La défaite au 1er tour a généré déception, rage et tristesse. Mathilde Panot le sait. Le soir de la défaite, « nous pensions à toutes ces vies maltraitées qui avaient porté l’espoir de lendemains heureux en mettant leur bulletin de vote dans l’urne » expliquait la députée sortante. Mais l’heure n’est plus à la résignation. « Non, nous ne nous résignons au drame qu’Emmanuel Macron annonce à l’ensemble de la population. « Notre rage est intacte ! Nous sommes de celles et ceux qui n’accepteront jamais l’océan de malheurs qui nous entoure !« , s’est exclamée Mathilde Panot sous une pluie d’applaudissements.

« Nous pouvons imposer Mélenchon à Macron » : Mathilde Panot lance sa campagne (Photo par Antoine Stouls)

« Je demande aux Français de m’élire Premier ministre« , « 3ème tour de l’élection présidentielle » : Jean-Luc Mélenchon a réussi à redonner aux élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin prochains, leur importance et leur légitimité. Même si, en porte-à-porte, le message est passé, Mathilde Panot a martélé que « cette élection ne va se jouer que sur la participation. » Devant ces nombreux militants rassemblés, parfois nouveaux, jeunes ou moins jeunes, elle a expliqué qu’elle était l’enjeu de 3ème tour : « Nous ferons campagne pour que les méprisés, les humiliés, les essentielles de ce pays ait un bulletin de vote pour les représenter.« 

« Voici notre tâche historique : que le peuple se mêle enfin de la politique ! »

« Si l’on arrive à faire comprendre que cette élection législative est le 3ème tour de l’élection présidentielle , qu’elle peut trancher les choses qui n’ont pas été tranchées à la présidentielle, du fait du second tour que nous avons eu… Elle se jouera sur les femmes et les hommes qui, ici, et partout dans le pays, donneront de l’énergie pour aller expliquer partout les enjeux de cette élection, et partout rappeler ces dates du 12 et 19 juin ; qui partout rallumeront des espoirs pour celles et ceux qui sont découragés, pour les 12 millions d’abstentionnistes du 1er tour de l’élection présidentielle ! Voici notre tâche historique : que le peuple se mêle enfin de la politique ! »

Mathilde lancement campagne 1

Dans une conclusion aussi vibrante que ses discours dans l’hémicycle, Mathilde Panot s’est arrêtée plus précisément sur son rôle et sa mission en tant que députée sortante. « Ce que je vous propose avec cette élection législative, ce n’est pas juste un bulletin de vote pour vous représenter, mais un bulletin de vote pour changer nos vies ! Je ne me présente pas devant vous pour être 5 ans de plus députée d’opposition. Je ne me présente pas pour être présidente d’un groupe parlementaire, aussi grand soit-il. Je me présente devant vous pour tenir une promesse : celle qu’au gouvernement de la nouvelle union populaire, nous appliquerons le programme de gouvernement partagé pour rompre enfin avec ce monde de malheur.« 

Sur le terrain, des militants nombreux, optimistes et admiratifs de leur députée

Après les prises de parole, l’heure est à refaire le monde et aux retrouvailles. Dans quel état d’esprit sont les militants à 37 jours de la fin des élections législatives ? Concernant la 10ème circonscription du Val-de-Marne, un optimiste certain règne. Au 1er tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a réalisé un score de 48.64 %. Si l’on additionne ce score à ceux des autres représentants de la NUPES, on tombe à… 60%. Certains espèrent une victoire de Mathilde Panot dès le 1er tour, mais ont parfaitement conscience que la remobilisation des électeurs qui ont soutenu l’Union populaire le 10 avril sera difficile.

Les militants sont nombreux. Ils rejoignent en masse les groupes d’actions. « On a réussi à monter, pour la présidentielle et les législatives, un groupe conséquent. Sur une base de 5,6 anciens militants du PCF, on est maintenant une cinquantaine à faire des actions. Sur les deux dernières semaines de la présidentielle, on a fait près 2 000 portes en PAP. « Ce qui est assez inédit, c’est que dès deux semaines après le 1er retour, on a fait des porte-à-porte quasiment tous les jours et des actions quotidiennes, » nous explique un militant.

« C’est une députée du concret, de l’humain, de la vie des gens, à l’humanité la plus profonde. Si tu n’as pas cette humanité-là, tu ne peux pas prétendre changer le monde »

Nombreux, les militants sont aussi assez admiratifs de leur députée de tous les combats. « C’est une députée du concret, de l’humain, de la vie des gens« , nous raconte Malika, qui loue son « humanité la plus profonde« . « Si tu n’as pas cette humanité-là, tu ne peux pas prétendre changer le monde » « Elle est sur le terrain. À chaque fois qu’on avait des réunions, elle parlait, et elle débattait, écoutait tout le monde« , nous raconte Ludovic. Mathilde Panot est de tous les combats. « Elle a soutenu les lycées, les professeurs, elle s’est battue contre les discriminations. Il y a des violences policières un peu partout dans le Val-de Marne qui s’intensifient.« 

« J’ai suivi certains de ses combats à l’Assemblée, notamment par rapport aux biens communs, au droit à l’eau : c’est vraiment quelque chose que je trouve fondamental et qu’elle a brillamment porté », nous confie Lola. Députée présente sur tous les fronts et très appréciée, Mathile Panot pourra compter sur l’engagement des militants présents sur la circonscription. Leur énergie et leur détermination étaient palpables hier soir, lors de ce beau lancement de campagne. Rendez-vous dans les urnes les 12 et 19 juin dans les urnes, pour le 3ème tour de l’élection présidentielle !

Par Nadim Février