Sondage : à 17,5%, Mélenchon n’en finit plus de monter

Jean-Luc Mélenchon est testé à 17,5% d’intentions de vote dans le dernier sondage Ifop-Fiducial. Le candidat de l’Union populaire n’en finit plus de monter, après avoir déjà été testé plusieurs fois à 17%, un bond de 7 points en deux mois, la plus forte dynamique de cette campagne présidentielle. Une dynamique s’accélérant lors des ultimes jours et ultimes heures de campagne, lors desquelles l’intérêt pour la politique explose dans le pays. Dynamiques toujours difficiles à mesurer pour les instituts de sondage. Entre 30 et 40% de Français n’ont pas encore fait leur choix. BFMTV le reconnait : à J-3, rien n’est joué. La vraie gauche a une occasion historique de se qualifier au second tour ce dimanche. Il reste 3 jours aux insoumis pour convaincre. Notre article.

L’ensemble des insoumis mettent toutes leurs forces dans les derniers jours de la bataille de la campagne du 1er tour. Ils étaient 25 000 place du Capitole à Toulouse et 20 000 aux 4 coins de la France mardi soir, alors que Jean-Luc Mélenchon tenait son multi-meeting hologramme : physiquement présent à Lille, son hologramme a été diffusé dans 11 autres villes du pays. Hier, 40 réunions publiques ont eu lieu partout dans l’Hexagone. De même ce soir, jeudi 7 avril.

Programme chiffré et plébiscité par une majorité de Français, une union par la base, des ralliements de nombreuses personnalités et une équipe prête à gouverner : la stratégie des insoumis est solide, et la forte dynamique en faveur de Jean-Luc Mélenchon s’en ressent aujourd’hui. Aujourd’hui, 3ème homme de cette campagne présidentielle, le candidat de l’Union populaire peut atteindre le second tour de l’élection présidentielle.

La question que tout électeur doit se poser est : « quel second tour je souhaite pour mon pays ? » Un débat entre la patronne de l’extrême-droite et un représentant de l’extrême-marché, qui ne parleront que d’islam, de sécurité et d’immigration, puisqu’ils peuvent s’entendre sur leur programme économique ? Ou un débat où Jean-Luc Mélenchon pourrait mettre le président-candidat face à ses contradictions et son sombre bilan, et ainsi le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République ? Réponse dans 3 jours.