LPPR : Des ordonnances sur un sujet aussi sensible que les biotechnologies ?

7em5jmej0vusddefault

Intervention de Michel LARIVE lors des débats dans l’hémicycle sur la loi de programmation pour la recherche :
« Des ordonnances sur un sujet aussi sensible que les biotechnologies ?
Selon la ministre Vidal, nous, les parlementaires, n’avons pas « l’expertise » suffisante.
Avec @Valerie_Rabault @patrickhetzel J-P Lecocq, nous lui avons rappelé le rôle du Parlement: ici nous faisons la loi ! »

VEOLIA/SUEZ : NOTRE SOUVERAINETÉ N’EST PAS À VENDRE !

Il faut impérativement abandonner ce projet insensé. Stoppez cette OPA hostile opérée à marche forcée !

Mon intervention pendant l’audition du PDG de Véolia et celui du fonds de pension Meridiam, qui menacent d’engloutir Suez – propriété d’Engie, dont l’Etat est actionnaire – et d’entraîner ainsi le licenciement de 4300 personnes !

🔬📚 PROGRAMMATION DE LA RECHERCHE : FINANCEMENT INSUFFISANT ET PRÉCARISATION ACCRUE (22/09/20)

zk46y 1urposddefault

Interventions de Danièle Obono, mardi 22 septembre 2020, lors des débats en séance à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de programmation de la recherche (LPPR)

Le principe de “science ouverte” est incompatible avec le secret des affaires (Amendement 379 au rapport annexé à l’article 1)
Par cet amendement, nous souhaitons dénoncer les multiples mesures du projet de loi qui portent atteinte à l’indépendance des chercheurs et augmentent les situations dans lesquels ils peuvent faire face à des conflits d’intérêt. L’objectif de la recherche est la création et la critique des savoirs au service du bien commun, et pas au service de quelques actionnaires. Nous défendons la proposition selon laquelle les chercheur·euses du secteur public ne peuvent être rémunérés par le secteur privé et doivent être couverts par le régime des lanceur·euses d’alerte.

Pour une agence de recherche pour les outre-mer (Amendement 628 au rapport annexé à l’article 1)
La création d’une agence de recherche pour les Outre-mer est d’une importance cruciale afin de comprendre, d’évaluer, de conseiller et de proposer des solutions aux spécificités de ces territoires homogènes. Cette agence valoriserait la diffusion des savoirs, découvertes et rapports spécifiques. Elle garantirait également aux chercheur·euses de ces territoires et aux spécialistes un lieu de rencontre, d’échanges favorables à la diffusion de leurs recherches, et donc à la prise en compte par l’Etat des situations spécifiques de ces territoires. Elle permettrait également la valorisation de l’histoire de la France et ces territoires.

Une programmation insuffisante qui va dans la mauvaise direction (Article 2)
Ce projet de loi est critiqué par l’ensemble du secteur : critiqué par les syndicats, les collectifs de Facs et labos en lutte, le Comité national de la recherche scientifique, le Conseil économique, social et environnemental… Il ne prévoit pas de financement pérenne de la recherche, mais accentue la concurrence entre les personnels et leur précarisation. Il n’y a vraiment pas de quoi sauter au plafond !

🏛️RÉFORME DU CESE : UN RIPOLINAGE INCONSÉQUENT FACE À L’URGENCE ÉCOLOGIQUE & DÉMOCRATIQUE (16/09/20)

mm8ssnpsmeksddefault

Interventions de Danièle Obono, mercredi 16 septembre 2020, lors des débats en séance sur le projet de réforme du Conseil économique, social et environnemental
– Ce projet de réforme du Cese témoigne de l’hypocrisie de la Macronie & son monarque présidentiel qui feignent d’écouter les citoyen·nes mobilisé·es pour la justice sociale & environnementale, pour mieux noyer leurs revendications dans un grand bla bla. Vite la 6e République !
– Accès automatique aux avis, consultation et saisine : la Macronie rejette toutes les propositions, pourtant loin d’être révolutionnaires, mais qui permettraient de renforcer la coopération entre les parlementaires et le Cese. Avec ces gens, même le ripolinage est mal fait !

🏛️ TERRITOIRES “ZÉRO CHÔMEUR” : IL FAUT PÉRENNISER ET ÉTENDRE L’EXPÉRIMENTATION (15/09/20)

p5kgeqi ac0sddefault

Interventions de Danièle Obono, mardi 15 septembre 2020, lors des débats en séance sur la proposition de loi relative à l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée »
– Il faut, comme le demande l’association “Territoires zéro chômeur de longue durée”, inscrire les améliorations qu’apporte la présente proposition de loi à l’expérimentation en cours dans la continuité de la loi précédente afin d’assurer la pérennité de ses acquis.
– L’expérimentation menée par l’association “Territoires zéro chômeur de longue durée” a montré son efficacité et son bilan fait l’unanimité. Pourquoi donc limiter son extension à un nombre restreint de territoires, alors que localement des projets sont en construction et qu’avec la crise la demande va augmenter ?

ÇA SUFFIT LES CHÈQUES EN BLANC AUX ACTIONNAIRES !

kgtok6lseymsddefault

La #Commission est incapable d’être lucide sur la situation dramatique dans laquelle se trouve l’#UnionEuropéenne.
Mme Von Der Leyen, si vous voulez « sortir de l’incertitude », acceptez enfin de bousculer vos certitudes !

*** Retrouvez Manon Aubry sur :

– Facebook : https://www.facebook.com/ManonAubryFR/
– Twitter : https://twitter.com/ManonAubryFr
– Instagram : https://www.instagram.com/manonaubryfr/
– Telegram : https://t.me/joinchat/AAAAAES_UnnvHlw4Wd9aUw