🏛️⚕️ COVID-19 : IL FAUT RECONNAÎTRE ET INDEMNISER LES EFFETS DE LONG TERME DE LA MALADIE

robfwk5l5n8hqdefault

Intervention de Danièle Obono, jeudi 18 février 2021, lors de la discussion générale de la proposition de loi PS pour la création d’un fonds d’indemnisation des victimes de la covid-19
Epuisement, fièvre, douleurs chroniques…La covid-19 laisse de nombreuses séquelles, parfois très incapacitantes, même sans avoir subi une forme grave de la maladie. Pourtant le gouvernement refuse toujours de reconnaître et d’indemniser tous·tes ces malades en conséquence.

🏛️⚕️SANTÉ AU TRAVAIL : LA MACRONIE EN POMPIER-PYROMANE (16/02/21)

ijnk9y8le9qhqdefault

Interventions de Danièle Obono, mardi 16 février 2021, lors de l’examen en séance de la proposition de loi LReM sur la santé au travail
Après avoir, parmi les nombreux mauvais coups de la loi travail/Pénicaud, fait disparaître les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (​CHSCT), la Macronie tente de se racheter un vernis social à bas prix avec une proposition de loi qui se révèle être une tartufferie de plus.

Garantir la souveraineté des données de santé
Article 13 – Amendement 270
Le traitement de nos données est un élément qui échappe souvent à la vigilance du Gouvernement. Particulièrement sensibles, les données de santé doivent impérativement rester sur le territoire national et donc être stockées sur un support matériel français.

Stop à l’ubérisation des données personnelles
Article 13 – Amendement 271
L’ubérisation atteint tous les secteurs. En 2017, le laboratoire Servier a développé un partenariat avec l’entreprise franco-américaine Embleema, nouvellement créée, qui propose aux gens d’héberger en ligne leurs données de santé, et d’eux-mêmes les mettre en vente. Une marchandisation inacceptable !

Protéger les salarié·es contre les abus en matière d’avis d’aptitude/inaptitude
Après article 14 – Amendement 272
L’avis d’aptitude/inaptitude à l’occupation d’un poste ne doit pas être le blanc-seing du patronat pour licencier les salarié·es usé·es, “cassé·es” par leur métier.

Rétablir une véritable visite médicale à l’embauche et un suivi régulier des salarié·es
Article 15 – Amendement 273 (présentation et réponse au ministre)
Il faut réparer la casse orchestrée par la loi El Khomri de triste mémoire qui a fragilisé la médecine du travail. Nous proposons de rétablir la visite médicale d’embauche obligatoire, ses prérogatives en matière d’attestation d’aptitude et le choix du ou la médecin par le personnel.

Assurer l’accès à la santé au travail pour les précaires
Article 17 – Amendement 278
La possibilité offerte aux intérimaires d’avoir recours au service de prévention de l’entreprise donneuse d’ordre est une avancée mais elle est insuffisante. Ce rattachement doit être obligatoire, comme le demande notamment la Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés (FNATH).

🏛️🚸MINEUR·ES VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES : RENDRE JUSTICE ET PRÉVENIR (18/02/21)

ff8arqurgt8maxresdefault

Intervention de Danièle Obono, jeudi 18 février 2021, lors de la discussion générale de la proposition de loi PS sur la protection des mineur·es victimes de violences sexuelles
#MeTooInceste, #Iwas, #IwasCorsica témoignent du caractère systémique des violences sexuelles sur les enfants et des défaillances institutionnelles à les combattre. Si la loi doit évoluer, et de ce point de vue le fait que la nouvelle disposition proposée dans ce texte évacue le questionnement sur un possible “consentement” de l’enfant victime est une avancée, les moyens pour prévenir, empêcher ces violences (justice, santé, éducation…), et pas seulement les sanctionner, doivent impérativement suivre et massivement augmenter.

Mme la Ministre : Déconfinez la culture !

85mpzsn6i 4sddefault

Michel LARIVE interpelle Roselyne BACHELOT en commission des affaires culturelles, qui, non contente de ne pas répondre aux questions posées, invente un discours surréaliste que le député n’a pas tenu. Dans ces conditions, difficile de faire fonctionner la démocratie…

🏛️❌ANTISÉMITISME ANTI-PARLEMENTAIRE : TOTAL SOUTIEN ET ABSOLUE SOLIDARITÉ AVEC YAEL BRAUN-PIVET

vl86z9zsssqsddefault

« Youpine », « prépare-toi, bientôt les camps à nouveau ». Voici quelques-uns des intolérables propos d’un courriel reçu ce matin par Yael Braun Pivet, présidente de la commission des Lois de l’Assemblée nationale (voir son tweet ici : https://twitter.com/YaelBRAUNPIVET/status/1362433537585147911). Au nom du groupe de La France insoumise, Danièle Obono lui a exprimé, lors de la séance de cet après-midi, notre total soutien et notre absolue solidarité. Face à la haine antisémite, nous ferons toujours front commun, aux côtés de toutes celles et ceux qui en sont victimes. Partout. Toujours.

Audition Lois Cadres – Gestion des manifestations, en finir avec le maintien de l’ordre

kuiicol lkwmaxresdefault

🏛 Dans le cadre de notre travail législatif, avec ma collègue Danièle Obono, nous organisons des auditions sur les thématiques sécurité, justice et discrimination.

Aujourd’hui, nous auditionnons Sophie Mazas, avocate spécialisée en droit public et en droit des étrangers, Anne-Sophie Simpere, responsable de plaidoyer à Amnesty International en charge des questions de police/justice et Laurent Bigot, ancien Directeur de cabinet du Préfet en charge du maintien de l’ordre et désormais vidéaste pour l’agence AB7 Média

➡️ Gestion des manifestations – En finir avec le maintien de l’ordre

#LoisCadres

M. Hirsch, n’avez-vous pas confondu égalité et équité ?

t6aoqiqsh smaxresdefault

En commission des affaires culturelles, Michel LARIVE auditionne Martin HIRSCH, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), sur le rapport final du comité stratégique « Diversité sociale et territoriale dans l’enseignement supérieur » remis à Mme Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le 8 décembre 2020 :

« L’égalité ne se décrète pas, elle s’octroie : instaurer la gratuité de l’enseignement supérieur jusqu’au doctorat pour tous. Voici un exemple de mesure égalitaire. M. Hirsch, n’avez-vous pas confondu égalité et équité ? »

Alerte : LREM veut trafiquer les modalités de l’élection présidentielle !

f4miscxk0maxresdefault

Le gouvernement a déposé hier matin au Sénat un amendement de dernière minute sur le projet de loi relatif à l’élection présidentielle. Ce texte soi-disant technique devait simplement revenir sur les évolutions du code électoral depuis 2017.
En fait, il pourrait apporter une évolution majeure dans les modalités de scrutin :
– la possibilité d’un vote par anticipation une semaine avant la date du scrutin
– uniquement sur les chefs lieu de département
– uniquement sur des machines à voter
C’est une évolution majeure du mode de scruton qui n’a fait l’objet d’aucun débat, d’aucune étude d’impact. Le texte présenté en janvier à l’Assemblée nationale ne comportait pas cette évolutio, il n’en a jamais été question.
Or, les cyberattaques sur des hôpitaux français ces derniers jours montrent la vulnérabilité de nos systèmes informatiques, y compris pour des institutions aussi essentielles à la réponse à la pandémie actuelle.
La généralisation de ce mode de scrutin fait craindre la possibilité de frauder par une intrusion dans les systèmes.
Il faut un débat public approfondi sur les modalités du scrutin : une telle évolution ne peut se décider à la dernière minute.
Je m’oppose résolument à la généralisation des machines à voter, parce que leur sécurité ne peut pas être garantie, et que leur utilisation fait peser les soupçons de fraude.
Seul le vote papier permet un dépouillement public, et un contrôle populaire sur le résultat du scrutin.

Auditions lois cadres – Handicap et justice

qe7kpbmkqkwmaxresdefault

🏛 Dans le cadre de notre travail législatif, avec ma collègue Danièle Obono, nous organisons des auditions sur les thématiques sécurité, justice et discrimination.

Aujourd’hui, nous auditionnons
Patrice Tripoteau, Directeur général adjoint, Direction développement associatif et politiques d’inclusion de l’association APF France handicap et Anne-Sarah Kertudo Directrice de l’association Droit d’Urgence.

➡️ Handicap et justice, L’égalité des droits en question

#LoisCadres