Manon Aubry LFI Jordan Bardella

Pouvoir d’achat – Sur France 2, Manon Aubry met Bardella dans l’embarras

Pouvoir d’achat et Jordan Bardella : deux sujets qui ne font pas bon ménage. C’est ce qu’a rappelé Manon Aubry, tête de liste de l’Union populaire pour les élections du 9 juin, ce mardi 4 juin sur France 2. En débat face à tous ses concurrents, la tête de liste de LFI n’a pas mâché ses mots face à un Jordan Bardella qui n’assume pas ses votes contre le porte-monnaie des Français.

Contre la hausse du SMIC, contre le blocage des prix alimentaires, contre des prix planchers rémunérateurs pour les agriculteurs… Jordan Bardella a le mérité de la cohérence. Celle de toujours se placer contre les Français lorsqu’il en a l’occasion. C’est ce que lui a rappelé Manon Aubry ce mardi 4 juin sur France 2.

« Monsieur Bardella fait du macronisme, il défend les énergéticiens qui se gavent plutôt que les Français ! Pareil quand il s’agit de voter pour le blocage des prix, la hausse du SMIC, les prix planchers pour les agriculteurs, la taxation des superprofits… Bardella n’est jamais du côté des Français ! » Un rappel à la réalité qui n’a pas plus au candidat RN, visiblement malaisé qu’on lui rappelle ses propres votes en direct. Notre brève.

Sur France 2, Manon Aubry dévoile l’arnaque sociale de Bardella en direct

Sur France 2, la candidate de la France insoumise a dès le départ concentré ses attaques envers le candidat du Rassemblement national et ses votes anti-sociaux. Déjà sur CNEWS quelques jours plus tôt, Manon Aubry lançait à Jordan Bardella : « Vous parlez comme un macroniste ! Vous voulez un poste au Gouvernement ? » avant de lui rappeler tous ses votes contre les Français. Et sur France 2, la tête de liste n’a pas reculé.

« Monsieur Bardella, vous votez systématiquement contre les Français à chaque fois que vous en avez l’occasion ! » Et en effet, les faits sont là. Les votes parlent d’eux même. Surtout ceux du RN de Bardella.

Face aux interpellations de Manon Aubry, le candidat du Rassemblement national a bien du mal à se justifier. Par exemple, sur son refus d’instaurer des prix planchers pour les agriculteurs – malgré ses mensonges répétés, Bardella n’a rien trouvé d’autre à redire non plus, comme d’habitude. Silence radio sur son soutien aux plus riches et aux multinationales.

Pour aller plus loin : Jordan Bardella, soutien des agriculteurs ? Manon Aubry lui rappelle ses votes compromettants

Sur son soutien au marché européen de l’électricité, qui a pourtant fait flamber les factures des français de 45% en 2 ans, rien non plus. Bref, un recadrage en règle effectué par Manon Aubry, au nom de tous les Français qui en ont « ras-le-bol que le RN prétende être du côté du peuple français alors qu’il n’est que du côté du marché ».

Manon Aubry a terminé par un tacle sur son refus de partager les richesses : « Monsieur Bardella, vous refusez de partager les richesses entre les Français. Vous refusez de taxer l’héritage. Est-ce à cause de l’héritage que vous a laissé Jean-Marie Le Pen ? »

Pour aller plus loin : Élections du 9 juin : Bardella fragilisé par ses votes en faveur des plus riches et contre l’écologie

Contre la complicité des macronistes et du RN, Manon Aubry entend défendre le pouvoir d’achat des Français

Face aux macronistes et à Bardella qui votent d’une seule voix contre le porte-monnaie des Français, Manon Aubry a, elle, avancé ses propositions concrètes pour le pouvoir d’achat des français. À quelques jours des élections du 9 juin, un programme qui tranche radicalement avec celui de Bardella.

« Je propose le blocage des prix de première nécessité, la sortie du marché européen de l’électricité. Surtout, je propose l’indexation des salaires sur l’inflation pour que les Français n’aient plus à se priver de nourriture de bonne qualité ou de vacances avec leurs enfants ! » s’est exclamée Manon Aubry.

Manon Aubry propose donc d’en finir avec la co-gestion de l’Europe par les macronistes et le RN, et de changer radicalement de cap. À l’Assemblée nationale comme au Parlement européen, LFI entend bien apporter des solutions concrètes aux Français. De propositions de loi en propositions de lois, d’amendements en amendements, les élus LFI tente d’imposer une alternative concrète aux politiques actuelles.

Manque de chance pour les français, ces propositions sont toujours refusées par les macronistes et le RN. Le 9 juin, les Français iront aussi sanctionner cette complicité anti-sociale dans les urnes.

Pour aller plus loin : Sur BFMTV, Manon Aubry s’impose comme la candidate du pouvoir d’achat

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.