Factures d’électricité – Bardella ment en direct sur France 2, Manon Aubry débunke ses mensonges

Factures d’électricité VS Bardella. Ce mardi 4 juin, lors du débat des têtes de liste sur France 2, Jordan Bardella a déclaré : « Je défends la sortie des règles européennes de tarification de l’électricité ». Pourtant, rien de plus faux. Ses votes parlent d’eux-mêmes. Et comme l’a souligné Manon Aubry, tête de liste LFI pour le 9 juin, Jordan Bardella n’a jamais voté contre le marché européen de l’électricité qui a pourtant fait exploser les factures des Français de plus de 45% ces deux dernières années. « Monsieur Bardella fait du macronisme, il défend les énergéticiens qui se gavent plutôt que les Français ! », a cinglé Manon Aubry face au candidat du RN.

En effet, le 11 avril dernier au Parlement européen, Bardella avait piscine : il n’a pas jugé bon se déplacer pour voter contre le projet de réforme du marché européen de l’électricité qui actait la fin des tarifs règlementés. Jordan Bardella et le prix de l’électricité sur France 2 : un mensonge en direct que vous décrypte L’insoumission. Notre article.

Sortie du marché de l’électricité : le RN vote contre

Alors qu’il prétend agir contre l’explosion des factures d’électricité, le Rassemblement national a refusé de voter la proposition portée par la France insoumise de sortir du marché européen de l’électricité. Ce marché est pourtant directement responsable de la hausse des prix. Les insoumis, quant à eux, ont fait la proposition de maintenir les tarifs réglementés de l’électricité, que cette réforme vise à supprimer. Le Rassemblement national a voté contre.

Il n’est pas le seul. Quand les insoumis ont proposé le rejet du règlement, Aurore Lalucq, candidate sur la liste de Raphaël Glucksmann, et Nicolas Bay, candidat sur la liste de Marion Maréchal, se sont abstenu. Les écologistes, LR et Renaissance s’y sont opposés. À l’inverse, quand, fin avril, le Parlement européen doit voter sur ce marché, Jordan Bardella était absent. Il s’abstient, alors que la France insoumise est le seul groupe qui s’y oppose.

Fin mars, Jordan Bardella avait fait part de sa « volonté de rester dans le marché » de l’électricité. Il s’opposait ainsi à la constitution d’un « pôle public de l’énergie » voulu par la liste de la France insoumise. Or cette absurdité néolibérale qu’est le marché européen de l’électricité prive les Françaises et les Français d’accéder à un produit de première nécessité. Jordan Bardella décide donc de sacrifier plus de 25 % des ménages qui souffrent de la précarité énergétique au profit des spéculateurs de marché.  

Le Rassemblement national dit vouloir garantir un tarif d’accès à l’électricité aux françaises et aux français tout en restant dans le marché européen de l’électricité. Une mesure qui prouve son incompétence sur le dossier. Effectivement, le marché européen fixe le prix en fonction du coût du combustible de la centrale la plus chère (souvent le gaz). Cette propriété intrinsèque du marché nécessite d’en sortir et non pas de faire perdurer un système hostile à l’intérêt général.  

Pour aller plus loin : Élections du 9 juin – Sur France 2, Manon Aubry brandit une facture d’électricité et pourfend l’explosion des prix

Bardella dit « la France aux Français » mais « vend la France au marché », selon Manon Aubry

« Vous dites « La France aux Français » mais à Bruxelles, vous vendez la France au marché en refusant de vous opposer au marché de l’électricité », avait ainsi rappelé Manon Aubry lors du débat de BFM TV la semaine dernière. Elle l’a à nouveau immédiatement corrigé ce soir, le qualifiant de « forme de courroie de transmission de ce que les macronistes veulent ». « Ses votes parlent pour lui-même » a-t-elle ajouté.

Manon Aubry, tête de liste de l’Union populaire, avec Rima Hassan et Jean-Luc Mélenchon, est la seule présidente de groupe qui s’est opposée au marché européen. Elle porte des propositions claires et fait de la lutte contre la hausse des prix de l’électricité une priorité. Pour cela, elle propose de sortir du marché européen de l’électricité, mais aussi remettre en place des tarifs réglementés pérennes calculés à partir des coûts de production, pour les particuliers comme pour les entreprises, les collectivités locales et les bailleurs sociaux.

À quelques jours de l’élection du 9 juin, Manon Aubry a démasqué l’arnaque sociale du RN sur France 2, et particulièrement sur la question de la hausse de leurs factures. Avant d’aller voter, les Français pourront aller vérifier les votes de Monsieur Bardella qui prétend vouloir faire baisser les prix de l’électricité, mais soutient le système actuel responsable de la flambée des prix.

Pour aller plus loin : Jordan Bardella sévèrement recadré par Manon Aubry sur CNEWS : « Vous parlez comme un macroniste ! »

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.