bardella aubry agriculteurs

Jordan Bardella, soutien des agriculteurs ? Manon Aubry lui rappelle ses votes compromettants

Agriculteurs. Ce 30 mai en débat CNEWS, Jordan Bardella a été visiblement atteint par les piques cinglantes de Manon Aubry, tête de liste pour les élections du 9 juin. Manon Aubry a eu beau répéter sa question à plusieurs reprises, la tête de liste du RN a séché. Interrogé sur son vote en faveur de la Politique agricole commune (PAC), ne prévoyant ni prix planchers ni encadrement des marges de l’agro-industrie, Jordan Bardella a refusé d’assumer ses votes qui participent de la mort des agriculteurs. En février, la tête de liste du RN avait qualifié de « trappe à pauvreté » l’instauration de prix planchers pour les agriculteurs, avant d’être grondé par Marine Le Pen.

L’analyse des votes le confirme : le Rassemblement national a voté au Parlement européen en faveur des traités de libre échange. Seul le groupe LFI s’est opposé à ces traités avec constance.

« Monsieur Bardella, vous prétendez vouloir que les agriculteurs vivent de leur travail, mais vous votez contre les prix planchers ! Vous êtes une arnaque ! » a asséné Manon Aubry sur CNEWS. Le projet du RN ? Un projet au service des plus riches, jamais des plus précarisés par les politiques de Macron. Notre brève.

Manon Aubry met Bardella face à ses votes compromettants

Lors du « grand débat » entre têtes de liste pour les élections du 9 juin prochain, Manon Aubry a rappelé l’arnaque de l’extrême droite sur la question des agriculteurs, comme sur le reste. Elle a souligné être la seule sur ce plateau à avoir voté pour la mise en place de prix planchers rémunérateurs, contrairement à ce que dit Jordan Bardella.

Face à un Jordan Bardella visiblement malaisée, Manon Aubry a exposé clairement et calmement sa position sur les prix planchers, tout en soulignant l’inconséquence des positions du RN. Un parti qui un coup considère les prix planchers comme une « trappe à pauvreté », un coup qui fait mine de vouloir soutenir cette proposition. Mais un parti qui, toujours, sans exception, vote finalement contre cette proposition, a rappelé Manon Aubry.

Elle a aussi rappelé être la seule à avoir voté contre tous les accords de libre-échange, face à un Rassemblement national hypocrite.

Le RN vote contre les intérêts des agriculteurs à l’Assemblée nationale et au Parlement européen

Le parti d’extrême droite essaie de faire son beurre sur la révolte des agriculteurs de notre pays. Problème : leurs votes et leurs prises de position démontrent leur hypocrisie à ce sujet. En témoignent leurs derniers votes au Parlement européen concernant la Politique Agricole Commune (PAC) ou à l’Assemblée nationale.

Les députés européens RN ont voté contre, notamment : l’obligation pour les États d’accorder une aide aux agriculteurs désavantagés par les normes environnementales ; un mécanisme européen d’urgence de plafonnement des marges dans les chaines de distribution agricoles ; la garantie de prix justes à la production pour le lait, la protection contre les produits de pays tiers et une taxe de stabilisation des prix et des niveaux de production ; des amendements visant à rendre la distribution des subventions de la PAC plus équitables et plus favorables aux petits exploitants. Ils se sont également opposés à l’augmentation de l’aide redistributive entre grandes et petites exploitations et l’augmentation des aides existantes pour la création d’emplois agricoles.

Le RN et sa famille politique disent combattre les traités de libre-échange, symbole d’un néolibéralisme devenu fou qui les tuent à petit feu. Alors comment expliquer la majorité du groupe du RN au Parlement européen ait voté en faveur de l’accord avec la Nouvelle-Zélande fin 2023, qui va nécessiter 42 jours de bateau pour avoir du lait ou des pommes ? Pourquoi le RN s’est absenté lors du vote sur l’accord de libre-échange entre le Chili et l’Union européenne la semaine dernière ? 

Pour aller plus loin : Traités de libre-échange : Manon Aubry dézingue en direct ses concurrents qui n’assument par leurs votes

Enfin, les votes du RN à l’Assemblée nationale donnent une preuve supplémentaire du désintérêt de l’extrême droite pour les agriculteurs, quand bien même, elle prétend le contraire. Marine Le Pen et ses alliés ont voté contre : l’indemnisation des agriculteurs victimes de catastrophes naturelles ; le moratoire sur le déploiement des méga-bassines qui nuisent à la majorité des agriculteurs : des amendements proposés par des députées insoumis visant à protéger la rémunération des agriculteurs face aux industriels et à la grande distribution ; une demande de rapport sur la mise en place d’une Sécurité sociale de l’alimentation pour protéger les revenus des agriculteurs. Hypocrisie doublée d’une arnaque sociale constante.

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.