Hommage à Mathieu Poli, syndicaliste CGT chez RTE

Mardi 18 octobre, l’Insoumission apprenait une triste nouvelle lors de l’AG des cheminots grévistes Gare de Lyon : le suicide de Mathieu Poli, syndicaliste CGT chez RTE (Réseau de Transport d’Électricité, ndlr). Son camarade Bérenger Cernon, syndicaliste CGT, a dédié ce rassemblement à sa mémoire. L’Insoumission s’associe et relaie les hommages à sa mémoire et ses combats.

Bérenger Cernon dédie le rassemblement des cheminots grévistes de la Gare de Lyon à Mathieu Poli

Le suicide de l’agent RTE intervient dans un contexte de répression de l’action syndicale de plus en plus violente. Notamment du fait de la mobilisation de la DGSI, des services anti-terroristes, suite à la grève du 2 juin à laquelle avait participé Mathieu Poli (Blast).

Le soir même, après consultation avec sa famille, sa section syndicale publiait un communiqué pour adresser ses condoléances aux proches de Mathieu Poli. Ils ont rendu hommage à ses qualités humaines et professionnelles.

Comme Bérenger Cernon, la CGT énergie du 49 dénonce également la criminalisation des luttes sociales qui a marqué la fin de la vie de Mathieu Poli. Comme c’est le sens de son engagement en tant que syndicaliste, il avait participé à une grève en faveur du partage de la richesse d’une entreprise, RTE, qui a réalisé 661 millions de bénéfices en 2021. Pour plus de justice sociale, les grévistes revendiquaient une augmentation de 5% de salaires, quand le patron s’était augmenté de 20%. Pour avoir pris part à cette grève du 2 juin, Mathieu Poli avait subi 96 heures de garde-à-vue.

Combien a pesé cette humiliation dans la décision de Mathieu Poli de mettre fin à ses jours ? Nous ne le saurons probablement jamais. Il ne revient ni à nous, ni à personne d’autre que la justice, si elle était saisie, de l’établir.

En revanche, il est de notre devoir de rendre hommage à toutes ces personnes qui ont contribué à leur échelle, selon leur moyen, à La Lutte, ce grand combat pour l’émancipation de chaque être humain sans distinction de genre, de couleur de peau, de croyance.

Et il est de notre devoir de dénoncer chaque fois que les puissants usent de leur pouvoir, de leur force pour menotter, effrayer, humilier des membres des syndicats ou d’associations, des citoyens ou citoyennes qui s’engagent dans La Lutte.