DESINTOX : Un pompiste Total est payé 1282 euros par mois, 390 fois moins que son PDG

Un pompiste Total est payé 1282 euros net par mois. Son PDG, Patrick Pouyanné, gagne 390 fois plus que lui. Un opérateur Total gagne 2500 euros net. On est loin des chiffres mirobolants avancés par BFMTV, relayés par la macronie et l’extrême-droite. 5000 euros net par mois pour les raffineurs ? C’est fort de café. Désintox de l’insoumission.

Des richesses chez Total il y en a oui, dans les caisses du patronat : le PDG de Total gagne 6 millions d’euros par an, soit 500 000 euros par mois (+52% en 2021). Des richesses il y en a oui, dans les proches des actionnaires : 2,6 milliards de dividendes exceptionnels versés la semaine dernière. L’année dernière Total a pulvérisé le résultat net le plus élevé jamais réalisé par une entreprise française dans l’Histoire. Cette année c’est 19 milliards d’euros de bénéfices en seulement 6 mois. Monter les travailleurs les uns contre les autres en désignant ceux qui se battent pour survivre face à l’inflation historique, comme des privilégiés ? Une technique classique de la caste. Désintox.

Total : les privilégiés ne sont pas là où le voudrait la caste

Un pompiste Total est payé 1282 euros net par mois, un opérateur gagne 2500 euros net par mois. Les salariés de la multinationale pétrolière n’ont pas apprécié la communication de leur entreprise, relayant le chiffre de 5000 euros par mois pour les grévistes. Le député LFI-NUPES Hadrien Clouet parle d’un « salaire de la peur ». Et de citer de nombreuses contraintes d’un tel travailleur : « émanations de SO2, NOX, benzène, cancérigènes, horaires de nuit et week-end = accidents et maladies. »

Les privilégiés ne sont pas là où le voudrait la caste. Les privilégiés sont les assistés d’en haut, les invisibles parasites qui se gavent. Chez Total, il a un nom : Patrick Pouyanné. Le PDG de la multinationale pétrolière gagne 500 000 par mois environ, c’est-à-dire 6 millions d’euros par an. Son salaire actuel est dû à une augmentation de 52% qu’il s’est octroyée en 2021. Qui se gave, sinon lui ? Patrick Pouyanné pompe de nombreuses richesses, et « en même temps » a signé fin juin un appel aux Français à la sobriété face à la hausse des prix de l’énergie. Vous avez dit culotté ?

Diviser pour mieux régner : la caste ressort une vieille tactique

Une tactique vieille comme le monde : diviser pour mieux régner. Quel était l’argument phare de la caste lors des mobilisation contre l’ouverture de la concurrence de la SNCF ? Il n’en avait pas. Pour remédier à cela, ils ont monté les travailleurs les uns contre les autres pour décrédibiliser la mobilisation contre la casse du service public ferroviaire. Haro sur les cheminots, salariés privilégiés, gavés de leur prime charbon ! Tout était bon pour faire passer les grévistes pour des petits privilégiés égoïstes, qui n’auraient que faire des Français qui travaillent.

Aujourd’hui, rebelote. Total sait que le salaire de son PDG, Patrick Pouyanné, est énorme, comparé à ceux des autres employés. La multinationale récidiviste commence à comprendre que ses super-profits ne passent pas inaperçus. Résultat, elle fait croire que les grévistes ne seraient des pourris gâtés qui bloquent le pays de façon égoïste. Le tout, de façon insidieuse. Comme un seul homme, les éditorialistes de plateaux accompagnés par les députés de la minorité présidentielle suivent le même refrain. En attendant le coup de pompe des grévistes.