Police néo-nazis Romans-sur-Isère

La Police a tué plus de 700 personnes en France depuis 1977

Police. Samedi dernier, une passagère à l’arrière d’une voiture est morte, tuée par balles par des policiers. Le soir du 2ème tour de l’élection présidentielle, deux hommes sont décédés sur le Pont-Neuf. 4 morts en 4 mois pour refus d’obtempérer. Malik Oussekine, Amine Bentounsi, Rémi Fraisse, Adama Traoré, Zineb Redouane, Cédric Chouviat, Steve Maia Caniço… La liste des personnes tuées par la police est longue. Mais quels sont les chiffres ? Notre article.

« La Police tue » : tollé après les propos de Mélenchon

« La police tue ». Les propos de Jean-Luc Mélenchon ont suscité un tollé, de la macronie aux syndicats de police, en passant par la droite et l’extrême-droite. « Nous en sommes à 4 morts en 4 mois. […] Ce n’est pas normal qu’on tue quelqu’un parce qu’il a refusé d’obtempérer », a déclaré avec gravité Jean-Luc Mélenchon sur France Inter.

Cette polémique a relancé le débat sur l’usage excessif des armes par la police et sur le nombre de personnes tuées par les forces de l’ordre. Le principal opposant à Emmanuel Macron a appelé au réveil de la police républicaine.

Combien de personnes tuées par la Police ?

Comment savoir combien de personnes ont été réellement tuées par les forces de l’ordre ? L’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) rend un rapport annuel sur le nombre de morts dans des interventions depuis 2018. « Dans une démocratie, il n’est pas anormal que l’on puisse savoir combien de tués sont recensés en intervention de police », selon son ancienne directrice, Marie-France Monéger-Guyomarc’h. Le dernier rapport officiel de l’IGPN remonte à 2020 et fait état de 32 décès et 78 blessés.

Face à ces chiffres officiels, des journalistes ou des militants effectuent un travail de recherche depuis longtemps sur le nombre et les circonstances de ces décès. Maurice Rafjus, raflé au Vel’ d’hiv’, a créé en 1994 « L’Observatoire des libertés publiques : Que fait la police ? » Cet observatoire a publié un mensuel où l‘on a pu comptabiliser entre 10 et 15 décès par an de 1994 à 2014.

746 personnes tuées entre 1977 et 2020

Le site Bastamag a recensé 746 personnes décédées à la suite d’une intervention des forces de l’ordre, dont 78 du fait d’agents en dehors de leur service, de janvier 1977 au 9 décembre 2020. D’après cette enquête, parmi les 444 personnes tuées par balles, 253 n’étaient pas armées, soit 57%

Durant le mouvement des Gilets Jaunes, David Dufresne a comptabilisé plus de 800 violences policières, 1 décès (Zineb Redouane à Marseille), 30 éborgnés, 5 mains arrachées et plus de 300 blessures à la tête durant les six premiers mois du mouvement.

Pour autant, le président de la République ne semble vouloir commenter ni les chiffres ni les faits. En difficulté dans les sondages des élections législatives, Emmanuel Macron préfère répondre à Jean-Luc Mélenchon de la sorte : « Il y a des choses que, de là où je suis, je ne peux pas accepter, c’est qu’on insulte celles et ceux qui risquent leur vie pour protéger la notre ». Il était aujourd’hui en déplacement dans le Tarn. La doctrine de l’emploi de la force doit pourtant d’urgence être débattue. Dans une démocratie, on a le droit de discuter de tout et notamment de l’usage des forces de police.

Par Vin Cent