Sondage : + 4 points en deux semaines, Mélenchon la plus forte dynamique

Jean-Luc Mélenchon a vu les intentions de vote en sa faveur bondir de 12% à 16%, soit un bond de 4 points en deux semaines. Il bénéficie ainsi de la plus forte dynamique en cette fin de campagne. S’étant définitivement imposé comme le 3e homme de ce scrutin, il talonne Marine Le Pen et tutoie ainsi le second tour. Une candidate dont nous savons d’ailleurs qu’elle est systématiquement surestimée dans les sondages. À 8 jours du 1er tour, tout est possible. Notre article.

3ème homme dans les sondages, mobilisation populaire, tutoiement du second tour : la folle dynamique de fin de campagne de Mélenchon

Telle une « tortue sagace » qui fatigue « quelques lièvres » comme il aime s’appeler, le candidat de l’Union populaire a commencé sa campagne il y a plus de 16 mois, afin de bénéficier d’une base solide. Programme chiffré et plébiscité par une majorité de Français, une union par la base, et une équipe prête à gouverner : la stratégie des insoumis était claire et elle porte aujourd’hui ses fruits. Après s’être définitivement imposé comme leader à gauche face à une sociale-démocratie crépusculaire et malgré les injonctions à l' »union », il s’est maintenant définitivement imposé comme le 3e homme de cette campagne présidentielle.

2022 a été ponctuée de plusieurs démonstrations de force qui, à chaque fois, ont toujours plus légitimé la place de Jean-Luc Mélenchon dans cette campagne. Des meetings plein à craquer : Nantes, Tours, Lyon, Paris, Marseille pour ne citer que ceux-là. La marche pour la 6ème République du 20 mars a été le plus grand rassemblement de toute la campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a pu s’y exprimer devant plus de 100 000 personnes. Aujourd’hui, à 8 jours scrutin, il n’a jamais été aussi proche d’atteindre le second tour, avec 16% d’intentions de vote. À ce stade, il talonne de très près Marine. Le vote pour l’Union populaire est un vote barrage à l’extrême-marché et l’extrême-droite.

Face à l’extrême-marché et l’extrême-droite, un autre monde est possible

Revivre un remake de 2017 ? Certainement pas pour une majorité des Français. En effet, 80°% d’entre eux rejettent un nouvel affrontement Macron VS Le Pen. Les Français n’ont pas envie de choisir entre l’extrême-marché et l’extrême-droite. D’un côté, un président méprisant qui a entrepris de fracasser nos services publics, de faire toujours plus de cadeaux au capital, et qui n’a pas hésité à mener une répression féroce pendant 5 ans. De l’autre côté, la patronne de l’extrême-droite repeinte en candidate du peuple grâce à sa tête d’ange et des positions soi-disant adoucies, mais qui n’a en réalité pas abandonné ses fondamentaux, et qui reste une autre candidate des riches qui voyage en grande bourgeoisie. Les Français n’en veulent pas.

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat qui peut aller à l’encontre de ce duel, le seul candidat à pouvoir empêcher un remake de 2017 et plus largement deux semaines d’entre-deux-tours nauséabondes où l’on parlerait sans cesse de sécurité, d’islam, et d’immigration. Si le candidat de l’Union populaire atteint le second tour, Emmanuel Macron serait obligé de défendre son bilan. Face au président des riches, du mépris, de l’inaction climatique et de la répression, Jean-Luc Mélenchon pourrait défendre la 6ème République, le partage des richesses, la bifurcation écologique. Parce qu’un autre monde est possible. L’espoir Mélenchon est là. Dans 8 jours, l’Union populaire balaye l’extrême-droite du second tour.