Portrait – Violences policières : Sofia Chouviat, rejoint Mélenchon

Violences policières. Entre Sofia Chouviat et l’Union Populaire, tout commence par une séquence de télévision mémorable. Dans Face à Baba, le 27 janvier 2022, la fille de Cédric Chouviat, père d’une famille de cinq enfant mort à la suite d’un contrôle routier deux ans plus tôt, vient pour échanger avec l’invité du jour : Jean-Luc Mélenchon. Dans une prise de parole d’une immense dignité, elle égrène ses propositions pour refonder le service public de la police, fruits de deux ans de réflexions, de discussions avec des policiers, des magistrats, des victimes de violences policières.

Au programme : rétablir la police de proximité, former les policiers, former les jeunes au rôle de la police, rétablir les conditions de la confiance entre la police et le peuple français, remettre la bienveillance au cœur de ce service public

Voici ses mots : « Avant de les armer encore plus, faudrait les écouter bien sûr, faudrait qu’ils se réconcilient avec la population, qu’ils amènent un dialogue avec les jeunes. Faudrait qu’on sensibilise plus les jeunes. Ce sont des propositions nécessaires, on est à un très grand tournant dans notre pays. Il faut mettre de la bienveillance auprès de notre peuple. Il faut rassurer les victimes. En ce moment, on se sent délaissé et il faut rapprocher et réconcilier. J’aimerais porter un message d’espoir. On a besoin d’espérer, on a besoin de croire et on a besoin d’être soudés, avoir un esprit de solidarité. C’est pourquoi je voulais parler avec vous M. Mélenchon.« 

Pendant sept des dix minutes de « face à face », le candidat de l’Union Populaire écoute, prend des notes et encourage amicalement Sofia à poursuivre son propos : « allez-y développer vos propositions, si on a les mêmes je le dirai, voilà ». A tel point que Cyril Hanouna finit par l’interrompre « C’est la première fois qu’on entend pas Jean-Luc Mélenchon pendant aussi longtemps ». Le présentateur de TPMP aurait sans doute mieux fait de tourner sa langue dans sa bouche. Cette petite phrase qu’il voulait drôle montre d’abord un manque d’à propos face à une fille qui loin de crier l’assassinat de son père par des policiers propose des solutions pour reconstruire la confiance entre la police et le peuple.

Une tentative d’humour qui tombe également à plat avec le candidat à la présidentielle. Bien qu’il tente le ton amical avec son invité, la star de télévision ignore l’essentiel du caractère de Mélenchon : toujours être à l’écoute de tous les opprimés de ce monde pour porter leur voix et combattre les puissants à l’origine de leur souffrance. Si on l’entend plus souvent parler qu’écouter, c’est parce que la caste médiatique donne plus la parole aux exploiteurs qu’aux exploités.

Fin de l’émission, la fille de Cédric Chouviat et l’auteur de « L’ère du peuple » tombent dans les bras l’un de l’autre. Logique. La jeune femme a clairement déclaré son espoir de voir Mélenchon devenir le prochain président de la République. Ce dernier a entendu le programme de l’Union Populaire pour refonder la police « de la cave au grenier » presque mot pour mot dans la bouche d’une Sofia Chouviat aussi convaincue que convaincante devant plus d’un million de téléspectateurs.

Violences policières : la rencontre entre Sofia Chouviat et Jean-Luc Mélenchon

Chacun a reconnu dans l’autre cette chose si chérissable dans la vie de militant politique : un allié fidèle et puissant, une personne capable de tenir avec passion et détermination la tranchée contre le mépris de classe de M. Macron et le mépris de race de Mme Lepen, une force indispensable à la victoire du peuple à l’élection présidentielle 2022.

Après cette rencontre pleine d’émotion, quoi de plus logique pour cette énergique militante que de rejoindre le Parlement de l’Union Populaire, cette assemblée représentative de toutes les luttes sociales, démocratiques et écologiques de France ? Quoi de plus logique pour l’Union Populaire que d’accueillir et promouvoir cette figure aussi solaire que déterminée des luttes contre les violences policières et les injustices sociales.

Une nouvelle étoile pour le peuple, une nouvelle écaille pour la tortue sagace

C’est désormais chose faîte, Sofia Chouviat est officiellement membre du Parlement de l’Union Populaire. Ses lumières seront précieuses dans le sprint final pour renvoyer dos-à-dos M. Macron et Mme Lepen dont les prises de parole prétendument opposées depuis cinq années ont en réalité servi de marche pied à l’ignoble montée des discriminations de toutes sortes. La prise du pouvoir suprême par l’Union Populaire est l’unique solution pour que plus jamais en France un enfant ne pleure la mort d’un parent à la suite d’un contrôle routier. Comme l’a rappelé Jean-Luc Mélenchon à Marseille : « pour changer ce qui ne va pas dans ce pays, il faut que TOUT change ».