Sondage : Mélenchon, le candidat qui progresse le plus depuis janvier

La dynamique de Jean-Luc Mélenchon se ressent dans les récents sondages. Dans le « rolling » de l’IFOP hier, le candidat de l’Union Populaire était à 11%. Il est aujourd’hui à 11,5%. Il laisse (très) loin derrière lui les autres candidats de gauche qui oscillent entre 2% et 4,5%. Depuis début janvier, c’est le candidat qui a le plus progressé, à savoir de 2 points. Notre article.

Le dernier sondage de l’IFOP, qui vient de tomber ce mardi 15 février 2022, confirme le rapport de force à gauche en faveur de Jean-Luc Mélenchon. Estimé à 11,5% (+0,5%), le candidat de l’Union populaire peut avoir le sourire. Une augmentation liée à la nouvelle démonstration de force de l’Union populaire ce weekend ? Ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon a en effet attiré plus de 8 000 personnes à Montpellier, meeting le plus important depuis le début de la campagne présidentielle pour un candidat de gauche.

photo 2022 02 15 17.46.37

La possibilité que le candidat de l’Union Populaire soit au second tour est dans toutes les têtes. La petite musique monte. Sur LCI, l’éditorialiste Renaud Pila l’affirmait dimanche : « ce n’est pas impossible que Jean-Luc Mélenchon soit au second tour !« . Il avait salué au même moment un meeting réussi pour les insoumis.

Loin du naufrage de la sociale-démocratie, Jean-Luc Mélenchon semble s’affirmer comme le vote efficace à gauche à 60 jours du scrutin. Dans cette campagne présidentielle, les insoumis vont chercher ceux qui votent peu ou ceux qui ne votent plus, pour les ramener dans le jeu politique : les jeunes et les classes populaires. Le candidat de l’Union Populaire est déjà le candidat le plus populaire chez les 16-25. Il peut encore mobiliser davantage, alors que la campagne ne fait que s’accélérer

Là est toute la stratégie de la campagne des insoumis : un programme de rupture complet de mesures plébiscitées par une (très) large majorité de Français, porté par une équipe et son candidat prêts à gouverner, le tout en faisant l’union à la base. À moins de 60 jours de la présidentielle, les insoumis ont le sourire et vont continuer dans cette dynamique. Pour la victoire de l’Union Populaire en avril.