Sondage : Mélenchon plus que jamais favori à gauche

Sondages. Les insoumis ont de quoi avoir le sourire pour les fêtes de fin d’année. Jean-Luc Mélenchon est plus que jamais le grand favori de la gauche. C’est ce que confirme un nouveau sondage Elabe pour BFMTV publié ce mardi 21 décembre 2021. Le candidat de l’Union populaire bondit à 11% (+3 points). Ses concurrents à gauche sont distancés : Yannick Jadot à 5% (-2), Anne Hidalgo à 3% (=), Arnaud Montebourg à 2% (=) et Fabien Roussel à 1% (=). Dans l’hypothèse d’une candidature unique à gauche, là encore Jean-Luc Mélenchon (33%) est plébiscité, loin devant Christiane Taubira (21%), Yannick Jadot (11%) et Anne Hidalgo (10%). C’est le cinquième institut de sondage différent qui confirme la dynamique de l’Union populaire. Même BFMTV est obligé de saluer la stratégie d’Union populaire. Les repas de familles s’annoncent joyeux pour les insoumis. Notre article.

Sondage : à gauche, la dynamique est clairement du côté de l’Union populaire

Les sondages s’enchaînent et se ressemblent pour les insoumis. Harris Interactive, Odoxa, BVA, Cluster 17, Elabe : 5 instituts de sondages différents viennent de confirmer ces derniers jours la dynamique de l’Union populaire. Les insoumis peuvent avoir le sourire alors que les fêtes de fin d’année approchent à grand pas.

Z

Ce mercredi 21 décembre 2021, c’est au tour de l’institut de sondage Élabe de confirmer la dynamique Mélenchon : un bond de trois points. Le candidat de l’Union populaire réalise à lui tout seul le score cumulé des autres candidats de gauche, tous distancés. Un sondage forçant les experts de BFMTV à saluer la stratégie de l’Union populaire. Savoureux.

FHJq2vRWYAIuimy

Autre chiffre à sortir lors des repas de familles, à l’oncle ou la tante qui serait tenté par une candidature PS, par une Christiane Taubira qui viendrait sauver de son naufrage le titanic sociale-démocrate : Jean-Luc Mélenchon est plébiscité pour une candidature unique à gauche par 33% des sympathisants de gauche, loin, très loin devant Christiane Taubira (21%), Yannick Jadot (11%) et Anne Hidalgo (10%). Les sympathisants de gauche n’ont visiblement pas oublié le quinquennat Hollande.

Sondage : Mélenchon en tête chez les 18/34 ans

Génération Mélenchon. Celui qui a remporté haut la main le vote de la jeunesse en 2017 (30% chez les 18/24 ans), en passe de récidiver ? Quand on demande aux 18/24 ans et aux 25/34 ans pour qui ils comptent voter en avril 2022, le premier nom qui sort est celui du tribun insoumis. Estimé dans une récente enquête de Cluster 17 datant du 15 décembre 2021 à 19% chez les 25/34 ans, Jean-Luc Mélenchon devance Emmanuel Macron (16%), Éric Zemmour (14%), Marine Le Pen (13%) et Valérie Pécresse (12%).

Chez les 18/24 ans, le vote Mélenchon est encore plus important. Estimé à 24%, le leader des insoumis devance Marine Le Pen (23%) Emmanuel Macron (21%). Il est important de rappeler qu’en 2017 Mélenchon (30%) avait réussi à battre Marine Le Pen (21%) chez les 18/24 ans, alors que cette dernière était arrivée largement en tête deux ans plus tôt lors des régionales en 2015 (29,5 % des 18-34 ans) profitant de l’abstention massive. Jean-Luc Mélenchon est donc celui qui a réussi à faire revenir massivement les jeunes aux urnes.

La dynamique est du côté de l’Union populaire

Dynamique. 200 personnalités du champ associatif, syndical, intellectuel et artistique ont rejoint le Parlement de campagne de Jean-Luc Mélenchon. L’objectif : l’Union populaire autour de mesures pour le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République. Des mesures plébiscitées par une (très) large majorité de Français. Le but : prendre le pouvoir et révolutionner le pays en 2022.

Le constat est simple du côté de LFI : l’union ne se fera pas par le sommet des appareils politiques, mais par le base autour d’un programme et de mesures plébiscitées par les Français. Et la stratégie d’«Union populaire » des insoumis semble porter ses fruits, dans les sondages comme dans tous ces nouveaux renforts.

Aurélie Trouvé, à la tête d’Attac pendant 11 ans, vient de prendre les reines du Parlement de campagne. À ses côtés, une multitude de nouveaux visages chez les insoumis : l’écrivaine Annie Ernaux, l’actrice de la série 10 pour cent Liliane Rovère, l’humoriste des Guignols de l’info Bruno Gaccio, le lanceur d’alerte Anthony Smith, le délégué CGT et acteur Xavier Mathieu, le maire PCF de Stains Azzedine Taïbi, auteur d’un vibrant discours sur scène soulignant la vitalité de l’alliance entre les quartiers populaires et la France rurale, l’écrivain Abdourahman Waberi, Huguette Bello, la présidente communiste de l’île de La Réunion, Thomas Portes, le Président de l’Observatoire de l’extrême-droite et ancien porte-parole de l’écologiste Sandrine Rousseau, et ainsi de suite.

Découvrez chaque matin de ces vacances, un portrait d’un des membres du Parlement de l’Union populaire sur l’insoumission.fr.

Par Pierre Joigneaux.