outre-mer

VICTOIRE : Les insoumis font adopter leur commission d’enquête sur les risques naturels majeurs en Outre-mer

Aujourd’hui démarrait l’examen des premières propositions de loi des insoumis dans le cadre de leur « niche parlementaire ». Un moment fort pour l’organisation insoumise, et à juste raison. Il s’agit de l’unique journée, dans l’année, où le groupe de 75 députés est maître de l’ordre du jour, et choisit ses propositions. Toutes sont d’abord examinées en commission avant d’être défendues dans l’hémicycle, le 30 novembre prochain.

En début de soirée, le premier texte de la niche a été examiné, et adopté ! L’avancée est significative : porté par le député Jean-Philippe Nilor, le texte prévoit la mise en place d’une commission d’enquête sur les risques naturels majeurs dans les Outre-mer. L’effondrement climatique est commencé, et les Outre-mer sont pleinement touchées par les risques naturels qui se multiplient (ouragans, cyclones, séismes, sécheresse, pluies diluviennes, mouvements de terrain…) sur fond d’abandon de l’Etat.

Cette commission d’enquête est une bonne nouvelle pour les Outre-mer, constamment relégués au second plan par l’exécutif, et frappées pourtant par de fortes inégalités sur tous les plans. Prochaine étape : l’adoption du texte dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, le 30 novembre prochain. L’Insoumission.fr, en partenariat avec les équipes du groupe parlementaire, sera en direct de l’Assemblée nationale. Notre brève.

La proposition de résolution insoumise visant à créer une commission d’enquête sur les risques naturels majeurs dans les Outre-mer portée par le député insoumis Jean-Philippe Nilor a été adoptée en commission !

Cette commission d’enquête permettra de faire lumière sur la gestion des risques naturels majeurs dans ces collectivités particulièrement exposées à une multiplicité d’événements naturels souvent cumulatifs (ouragans, cyclones, séismes, sécheresse, pluies diluviennes, mouvements de terrain…) qui s’abattent à travers les océans sur l’ensemble de nos collectivités ultramarines. Le changement climatique aggrave ces aléas naturels qui ont des conséquences dramatiques sur les populations, les services publics, les infrastructures, l’économie et l’environnement de ces territoires souffrant déjà d’inégalités socio-économiques insupportables. Pourtant, le manque d’anticipation de l’Etat et l’insuffisance des moyens sur le terrain empêche de sortir d’une gestion d’urgence court-termiste afin de mieux anticiper ces risques et de développer une stratégie de résilience bénéfique pour tout notre pays.

Le consensus transpartisan entre le groupe LFI et les autres groupes politiques, à l’exception de la minorité présidentielle (Renaissance, Horizons et des Démocrates) a permis l’adoption de cette commission d’enquête indispensable pour les Outre-mer.

Rendez-vous en séance publique le 30 novembre dès 9h pour l’adoption définitive de ce texte ! L’Insoumission.fr, en partenariat avec les équipes du groupe parlementaire, sera en direct de l’Assemblée nationale.