Marine Le Pen
Marine LE PEN Assemblée nationale, 8 octobre 2019.

28 heures après la mort de Nahel, le silence atterrant de Marine Le Pen

Näel, un enfant de 17 ans, est mort mardi 27 juin à 9h30. Tué par un policier. D’une balle dans la poitrine. La vidéo qui montre le meurtre et démontre l’absence de danger pour le policier circule partout. L’émotion soulève le pays. Des messages de soutiens, de révolte et de condoléances inondent les réseaux sociaux. Toute la France s’unit dans la tristesse d’avoir perdu un de ses enfants.

Toute la France ? Non. Depuis maintenant 24 heures, le compte twitter de Marine Le Pen est absolument vide. Pas un mot, pas une pensée pour la famille, pour les proches de Naël. Pas un mot pour condamner cette violence inutile et meurtrière qui déshonore le corps de la police. La patrie pleure la perte d’un enfant, Marine Le Pen regarde ailleurs, gênée, incapable de la plus petite trace d’empathie, d’humanité. Et quand le Rassemblement national ouvre la bouche, à travers son président, Jordan Bardella, invité ce matin de BFMTV, c’est un naufrage immonde en direct. Le communicant de crise du Rassemblement national doit avoir du pain sur la planche, en témoigne le silence radio de Marine Le Pen depuis maintenant plus de 28 heures.

Le compte Twitter de Marine Le Pen 28 heures après le meurtre d’un enfant de la République :

marine le pen blanc

Mort de Naël : naufrage de Jordan Bardella, recadré en direct par Apolline de Malherbe

Sur Cnews, Pascal Praud tente de mettre la responsabilité sur Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise

Responsable syndical de police, proche d’Éric Zemmour pousse au meurtre