Retraites : plus de 2 millions de personnes dans la rue, un bras de fer historique est lancé

Retraites. Le bras de fer est lancé. Plus d’un million 500 000 personnes sont descendues dans les rues du pays selon la CGT, dont 400 000 personnes rien qu’à Paris. Des images impressionnantes nous sont remontées des 35 villes où nos reporters étaient en direct. Une démonstration de force historique pour une première date nationale. Rendez-vous dès ce samedi 21 pour transformer l’essai.

80% des Français (et 93% des actifs !) sont opposés à la retraite à 64 ans. Emmanuel Macron va-t-il passer en force contre son peuple ? Pour continuer ses cadeaux à une infime minorité d’ultra riches ? 157 milliards d’euros pour le CAC 40, et pas 12 milliards pour nos retraites ? L’injustice est trop grande. La guerre sociale est lancée.

Retour en images à suivre sur l’insoumission. Merci beaucoup à nos 40 reporters, répartis dans 35 villes du pays. Écrivez à [email protected] pour devenir reporter de terrain et entrer dans la lutte.

Bataille des retraites : 140 000 personnes à Marseille, 60 000 à Bordeaux, 50 000 à Toulouse, 40 000 à Lyon…

Les chiffres sont vraiment impressionnants. 140 000 personnes à Marseille, 60 000 à Bordeaux, 50 000 à Toulouse, 40 000 à Lyon, 35 000 à Grenoble, 30 000 à Clermont-Ferrand, 25 000 à Rennes, 20 000 à Caen et à Perpignan, 12 000 à Orléans, 13 000 à Angers et à Besançon 17 000 à Brest, 12 000 à Albi… Partout en France, de Albi à Amiens, en passant par Brest, Castres, Dole, Lille, Laval, Nevers, jusqu’à Rouen ou encore Valenciennes, le peuple a manifesté son refus catégorique de travailler jusqu’à 64 ans.

Du jamais vu depuis longtemps ? Les militants locaux sont formels. À Castres, « on n’a pas vu ça depuis 1968 » de mémoire de militant. À Dole, « jamais vu depuis 1992 » d’après les manifestants, une « manifestation historique » à Amiens… Pas de doute, cette journée restera dans la mémoire des luttes.

400 000 personnes à Paris selon la CGT

400 000 personnes ont défilé à Paris cet après-midi entre les places de la République et de la Nation, selon la CGT. Jeunes, étudiants, salariés, syndicalistes, et chômeurs se sont mobilisés et ont déferlé dans la capitale. Il était souvent très difficile de circuler dans le cortège, tellement la foule était dense.

Le début du bras de fer est lancé ? La mobilisation d’aujourd’hui est une véritable démonstration de force. Le gouvernement ne peut pas l’ignorer. Cela ne doit pas être que l’affaire d’une seule grande journée de mobilisation. La bataille doit continuer. Les organisations de jeunesse, comme l’Alternative, La Jeune Garde, Les Jeunes Insoumis, Les Jeunes écologiste ou encore La Voix Lycéenne, appellent à une marche samedi 21 janvier 2023. La France insoumise marchera à leurs côtés contre l’inique réforme de la macronie. Le bataille ne fait que commencer.

Une photo, une ville : partout en France, on manifeste contre la réforme des retraites

Merci beaucoup à nos 40 reporters, répartis dans 35 villes du pays : Marseille, Paris, Albi, Lille, Castres, Angers, Nantes, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Rennes, Caen, Rouen, Nevers, Orléans, Laval, Clermont-Ferrand, Rodez, Lons-Le-Saunier Vierzon, Valenciennes, Nancy, Grenoble, Limoges, Montpellier, Amiens, Brest, Valence, Reims, Dole, Besançon, Metz, Châtellerault, Angoulême et Strasbourg.

image 5
Albi
image 6
Amiens
image 7
Strasbourg
image 8
Valenciennes
image 9
Vierzon
image 10
Valence
image 11
Toulouse
image 12
Rouen
image 13
Rodez
image 14
Rennes
image 15
Reims
image 16
Metz
image 17
Lille
image 18
Nancy
image 19
Paris
image 20
Bordeaux
image 22
Angers
image 23
Angoulême
image 24
Besançon
image 25
Orléans
image 26
Caen
image 27
Dole
image 28
Limoges
image 29
Nevers
image 30
Nantes
image 31
Montpellier
image 32
Marseille
image 33
Brest
image 34
Castres
image 35
Lyon
image 36
Laval
image 37
Grenoble
image 38
Clermont-Ferrand
image 39
Châtellerault