À Bordeaux, 30 militants d’extrême droite armés tentent d’attaquer 2 députés LFI

Les députés LFI Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard ont failli être agressés par des militants d’extrême droite à Bordeaux. Mercredi 7 décembre 2022, ils donnaient une conférence au sein de l’université de la ville, dans le cadre de l’opération « LFI-NUPES débarque dans ta fac ». Une trentaine d’individus armés de matraques télescopiques ont tenté de s’introduire dans l’amphithéâtre afin d’agresser les deux députés et le public. Une attaque repoussée par des membres du service d’ordre.

Cette nouvelle attaque a lieu dans un contexte d’explosion des attaques fascistes dans notre pays. Il y a quelques jours, des militants insoumis étaient roués de coups à Lyon. L’insoumission va retracer toutes ces attaques dans une carte dédiée, en partenariat avec l’observatoire national de l’extrême droite (ONED). Les groupuscules d’extrême droite sont dangereux pour notre République : il est plus que temps de les dissoudre. Notre article.

Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard ont failli être agressés par 30 militants d’extrême droite à Bordeaux

Les députés LFI Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard donnaient une conférence à l’université de Bordeaux dans le cadre de l’opération « LFI-NUPES débarque dans ta fac ». Une trentaine de militants d’extrême droite ont tenté de s’introduire dans l’hémicycle pour agresser les deux députés insoumis et le public. Ces individus étaient armés de matraques télescopiques. Ils étaient visiblement prêts à en découdre.

À l’extérieur, ils scandaient « Tout le monde déteste les gauchistes ! » et cherchaient à provoquer une altercation en criant « Sortez ! Sortez ! » au public resté à l’abri dans l’université. Leur attaque a été repoussée grâce à des membres du service d’ordre. Plusieurs d’entre eux ont été blessés. Nous voulons saluer leur bravoure et leur courage.

Une nouvelle attaque dans un contexte d’explosion des attaques fascistes dans notre pays

Cette attaque a eu lieu dans un contexte d’explosion des attaques fascistes dans le pays. Des militants insoumis ont été roués de coups à Lyon par des militants d’extrême droite cette semaine. 40 agressions ont eu lieu depuis septembre 2022. L’insoumission va s’atteler à toutes les retracer sur une carte.

La tentative d’agression des deux députés s’est tenue dans un moment bien particulier de notre histoire politique. L’extrême droite s’est largement banalisée ces dernières années. Les suffrages obtenus par Marine Le Pen et le Rassemblement National lors des dernières échéances électorales ont fait franchir un échelon supérieur à cette banalisation.

Dans un communiqué commun, Carlos Martens Bilongo et Louis Boyard en dénoncent les différents signes : « entrée de 89 députés du Rassemblement National à l’Assemblée, élection de membres du RN à la vice-présidence de l’Assemblée, manifestation identitaires et violentes suite à ‘l’affaire Lola’, insulte raciste proférée par un député du RN à l’encontre de Carlos Martens Bilongo dans l’hémicycle ». On peut aussi citer la récente réactivation du GUD (Groupe Union Défense, ndlr) ou le record d’arrestations pour des projets terroristes d’extrême droite en France atteint en 2021.

L’extrême droite est un poison dangereux pour notre République. Louis Boyard et Carlos Martens Bilongo ont solennellement demandé « au Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin une réaction à la hauteur de la violence de cette attaque contre les groupuscules d’extrême droite ». Ces derniers pullulent dans notre pays : ils doivent être dissous. Face à l’extrême droite, la lutte ne doit jamais cesser. Elle ne passera pas.