Sondage : la NUPES, première alternative à Macron

La NUPES est la première alternative à Macron, selon un sondage de l’institut IFOP, publié ce vendredi 28 octobre. C’est l’avis de 36% des Français. 34% désignent Les Républicains (LR), 30% le Rassemblement national (RN).

Être considéré comme la « meilleure alternative » à la guerre sociale et l’inaction climatique de la macronie a ravi les principales figures de la NUPES. Ce, « malgré les campagnes de dénigrement, les caricatures et les mensonges », a rappelé le député LFI-NUPES Manuel Bompard. De son côté, le RN paie ses nombreux votes main dans la main avec le camp présidentiel. Le parti d’extrême-droite se voulait être la première opposition au chef de l’État, mais il l’aide à mener sa politique néolibérale. Les Français ne se sont pas laissés berner par cette opposition de façade et lui préfère une alternative radicale : la NUPES. Notre article.

Le RN paie ses votes main dans la main avec la macronie, la NUPES s’affirme comme la première alternative

Le RN serait la troisième alternative au camp présidentiel. Le parti d’extrême-droite paie ses votes main dans la main avec la macronie. Marine Le Pen voulait voir son parti devenir la première force d’opposition à Emmanuel Macron. Au lieu de ça, son parti a voté contre la hausse du SMIC, le gel des loyers et le blocage des prix, contre le rétablissement de l’ISF… La liste est longue.

Une alliance capital-fasciste également visible au Parlement européen : le RN et les macronistes ont voté contre une taxation des super-profits. Le RN est même apparu… comme un défenseur des jets privés et des yachts. Le peuple n’est pas dupe du comportement du RN.

Les tentatives de division, les mensonges et les caricatures n’auront pas eu raison de la NUPES. Cette alliance historique de la gauche s’est créée au moment des dernières élections législatives. Sa ligne politique ? Un programme de rupture avec le capitalisme, loin de la gauche de la loi Travail et du CICE. Depuis, la NUPES tient. Elle est le premier groupe d’opposition à l’Assemblée nationale.

Cette semaine encore, la NUPES a été victime d’une fake news, relayée jusqu’au président de la République. Macron a cru bon de relayer le mensonge selon lequel la NUPES aurait négocié avec le Rassemblement National le vote d’une motion de censure contre le gouvernement. Rien de tout cela n’a eu lieu.

Face à une extrême-droite qui vote main dans la main avec la macronie pour appliquer son programme néolibéral, et une droite LR qui tergiverse à s’opposer et voter une motion de censure contre le gouvernement, la NUPES est la première alternative au pouvoir en place. Elle est unie autour d’un programme complet de 650 mesures pour un gouvernement de rupture au système de privilèges défendu par Emmanuel Macron avec l’aide de Marine Le Pen.