Marine Le Pen refuse de voter la motion de censure du gouvernement déposée par LFI, l’alliance RN & LREM se confirme

Marine Le Pen et le Rassemblement National (RN) ne veulent pas renverser le gouvernement Borne II. L’alliance entre le RN et LREM se confirme. La semaine dernière déjà, l’Assemblée nationale était témoin d’accords de couloir entre les deux partis. Notamment à travers le vote des députés LREM pour deux vice-présidents RN. Du barrage républicain au marche-pied au fascisme en marche.

De son côté, LFI dépose aujourd’hui une motion de censure contre le gouvernement. Les autres partis membres de la NUPES, l’alliance historique de la gauche, annoncent qu’ils voteront cette motion de censure. Une nouvelle qui atteste de l’unité de cette alliance. Une nouvelle qui atteste que la NUPES est la seule opposition à Emmanuel Macron. Et que l’alliance capital-fasciste se confirme dans le pays. Notre article.

Une alliance RN & LREM ? Le parti de Marine Le Pen ne votera pas la motion de censure

289 députés sont nécessaires pour renverser un gouvernement : la motion de censure doit être approuvée à la majorité absolue de l’hémicycle. Qui pourrait la voter ? Le parti de Marine Le Pen se prétend être la première opposition au chef de l’État. Il serait logique qu’il la soutienne. Sauf que Sébastien Chenu, porte-parole du RN et vice-président de l’Assemblée nationale, avait écarté cette possibilité il y a moins de deux semaines. De même sur RTL lundi matin : « On n’est pas là pour tout bloquer, tout casser ».

« La France insoumise veut transformer l’Assemblée nationale en ZAD [Zone à défendre, ndlr] », avait également critiqué Julien Odoul, député RN dans l’Yonne et porte-parole du parti, lundi soir sur BFMTV. Les masques tombent : le parti de Marine Le Pen constitue une opposition de pacotille. Plus encore, il devient un allié tacite de la macronie en refusant de soutenir une motion de censure. Réponse définitive dans l’hémicycle au moment du vote.

La NUPES, seule opposition au gouvernement

Pendant que les macronistes et le parti de Marine Le Pen s’adonnent à des accords de couloirs et des mains tendues, la NUPES met sur la table ses propositions sur le pouvoir d’achat. Les Français sont toujours pris à la gorge à cause de l’inflation. L’alliance de la gauche propose de nombreuses mesures pour répondre à cette situation : SMIC à 1500€ net, blocage des prix, garantie d’autonomie de 1102 euros, augmentation des APL, encadrement des loyers pour ne citer que celles-ci. Des mesures plus ambitieuses que les chèques distribués par le gouvernement.

La NUPES est bel et bien la seule opposition au gouvernement. Unie, toutes ses autres composantes (EELV, PCF, PS) voteront en faveur de la motion de censure déposée par LFI. Pour la NUPES, pas de petits arrangements et de compromissions avec la macronie et avec l’extrême-droite. Forte de ses 151 députés, elle est la première force d’opposition. Elle compte bien user de tous les moyens que lui confère le Parlement contre l’alliance RN & LREM qui se confirme.