Pour avoir Mélenchon à Matignon : le bulletin « V » comme Victoire

Jean-Luc Mélenchon Premier ministre ? C’est possible grâce à un bulletin de vote, celui de la NUPES, à insérer dans l’urne les 12 et 19 juin. La NUPES, alliance historique de la gauche composée de LFI, du PCF, du PS, de EELV et de Génération.s, est facilement reconnaissable. Son symbole ? La lettre « V », celle du mot « Victoire ». Comme la victoire espérée par la gauche aux élections législatives.

Son objectif est d’imposer à Emmanuel Macron une cohabitation grâce à une majorité de députés à l’Assemblée nationale. Une telle majorité permettrait de propulser Jean-Luc Mélenchon à Matignon, et à la gauche de gouverner le pays. Ce serait ainsi le programme de la NUPES qui s’appliquerait : un programme de rupture avec le capitalisme. Notre article.

« V » comme Victoire : le symbole de la NUPES, alliance historique de la gauche

Au soir du second tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon sonne la mobilisation générale : c’est le début de la bataille des élections législatives, le « 3ème tour de l’élection présidentielle ». Deux semaines plus tard, un accord historique est signé entre LFI, le PCF, le PS, EELV et Génération.s. La NUPES, alliance électorale basée un programme de rupture avec le capitalisme, est née. C’est le premier accord de l’Histoire, à gauche, présentant des candidats communs dans l’ensemble des circonscriptions au 1er tour. Son symbole ? Le « V », comme Victoire. Un « V » inscrit sur les bulletins de vote des candidats de tout le pays.

Aujourd’hui, la NUPES est la première force politique du pays. Estimée à 31% d’intentions de vote, elle pourrait obtenir une majorité de députés à l’Assemblée nationale et imposer une cohabitation à Emmanuel Macron. Un scénario jusqu’alors imprévisible pour les macronistes qui n’est désormais plus tabou. Certains sondages, ainsi que la dynamique de la NUPES ces dernières semaines, inquiètent jusqu’à l’Élysée. Si cela se produit, le président serait obligé de se plier au verdict des urnes et d’écourter le CDD non renouvelable d’Élisabeth Borne. Jean-Luc Mélenchon deviendrait alors Premier ministre du pays.

Mélenchon à Matignon, pour appliquer un programme de rupture avec le capitalisme

SMIC à 1 500 euros net, retraite à 60 ans, blocage des prix des biens de première nécessité et de l’énergie, garantie d’autonomie de 1063 euros pour tous les jeunes, bifurcation écologique, règle verte, RIC… Le programme de la Nouvelle Union Populaire ne contient pas moins de 650 mesures. Il est complet, chiffré, soutenu par plus de 170 économistes, et applicable sur-le-champ. La NUPES est prête à gouverner grâce à un programme de rupture avec le capitalisme. 650 mesures pour répondre aux urgences sociale, écologique et démocratique de notre pays.

Le 1er tour des élections législatives a lieu dimanche, dans 2 jours. Les Français peuvent décider du cap que doit prendre le pays. Ils peuvent éviter un nouveau quinquennat de guerre sociale et d’inaction climatique. Si Jean-Luc Mélenchon devient Premier ministre, alors une toute autre politique pourrait être appliquée : partage des richesses, planification écologique, intervention populaire dans les institutions. « Je ne vous garantis pas que du jour au lendemain nous créerons un paradis, mais je peux vous garantir que nous ferons cesser l’enfer », avait déclaré Jean-Luc Mélenchon à Paris le 1er juin. Un autre monde est encore possible, grâce à un simple bout de papier : le bulletin V de la NUPES. Réponse imminente dans les urnes.