Sondage : 70% des Français pensent que Macron n’aura pas de majorité

70% des Français pensent qu’Emmanuel Macron n’aura pas de majorité à l’Assemblée nationale, selon un sondage YouGov. Le chef de l’État ne pourrait donc pas gouverner et appliquer son programme. Cette possibilité n’est plus taboue à l’Élysée. La macronie est de plus en plus inquiète face à la dynamique de la NUPES, l’alliance historique de gauche entre LFI, le PS, le PCF et EELV. À 31%, elle est la première force politique du pays. Les élections législatives, dont le premier tour a lieu ce dimanche, peuvent faire prendre à la France une toute autre direction. Celle de la rupture avec le capitalisme. Plus que 3 jours avant le premier tour d’un scrutin décisif. Notre article.

Majorité à l’Assemblée nationale : Macron s’inquiète

Ça fait plusieurs jours qu’une petite musique se joue dans le pays. La dynamique de la Nouvelle Union Populaire inquiète à l’Élysée. La possibilité que la coalition macroniste n’ait pas la majorité à l’Assemblée nationale n’est plus taboue. Aujourd’hui, 70% des Français pensent qu’Emmanuel Macron en sera privé au soir du 19 juin. Le duo Macron & Borne ne pourrait plus appliquer son programme de guerre sociale comme il l’entend.

Dans la dernière projection de l’institut de sondage IFOP, la NUPES pourrait obtenir 230 députés. En pleine dynamique, elle se rapproche doucement de la majorité (289 députés). Pendant ce temps, la macronie patine. Elle tire à boulets rouges sur la NUPES et son programme, jusqu’à mentir. À tel point que l’Agence France-Presse a publié un article « Désintox ». Une majorité absolue pour la NUPES ? Un scénario cauchemardesque pour la macronie. Si cela se produisait, Emmanuel Macron n’aurait pas d’autre choix que de nommer Premier ministre… Jean-Luc Mélenchon.

3ème tour de l’élection présidentielle : le France peut choisir un autre chemin

L’élection présidentielle n’a pas rempli sa fonction principale : les désaccords fondamentaux qui subsistent dans notre pays n’ont pas été tranchés. Ceux qui ont voté pour le chef de l’État ne l’ont pas fait parce qu’ils adhéraient à son projet. Ils sont une majorité à avoir voté contre Marine Le Pen, parce qu’ils refusaient que l’extrême-droite arrive au pouvoir.

Les élections législatives peuvent permettre aux Français de s’exprimer clairement sur le cap à prendre pour le pays. La retraite à 65 ans avec Macron, ou à 60 ans avec Mélenchon ? Une inflation galopante ou le blocage des prix des biens de première nécessité ? Un pouvoir derrière un Conseil de défense ou une dose de 6ème République dans un régime à bout de souffle ?

La France peut encore choisir un autre chemin : un programme de rupture avec le capitalisme pour répondre aux urgences sociale, écologique et démocratique. Hier à Caen, Jean-Luc Mélenchon concluait ainsi son meeting : « Puisque vous n’êtes libres que de votre pensée, et puisque c’est la seule chose que vous possédez absolument, allez voter pour ce que vous pensez bon pour votre patrie ! ». Réponse les dimanche 12 et 19 juin.