Retraites : Le Pen 2022 trahit Le Pen 2017

Marine Le Pen a été une nouvelle fois démasquée lors de l’émission Élysée 2022 du 31 mars. La candidate de l’extrême-droite, qui se prétend être la candidate du peuple, a reculé sur la question des retraites et a définitivement abandonné la retraite à 60 ans. Un joli retournement de veste. Seul Jean-Luc Mélenchon défend la retraite à 60 ans dans les candidats pouvant accéder au second tour.

Retraites : Marine Le Pen recule… sans même prévenir ses équipes

Sans même prévenir ses équipes, Marine Le Pen a retourné sa veste et a reculé sur l’âge de départ à la retraite. Face aux critiques dans son propre camp, elle propose désormais le « système progressif” selon l’âge d’entrée dans la vie active. Ce nouveau système réserve la retraite à 60 ans avec 40 annuités aux Français entrés dans la vie active avant leurs 20 ans. Si on commence à travailler après 20 ans et jusqu’à 24,5 ans, le départ se ferait entre 60,75 et 62 ans. Enfin, pour ceux qui commencent à travailler après 25 ans, cela pourra aller jusqu’à 67 ans.

Marine Le Pen a procédé à ce revirement qu’elle savait potentiellement explosif sans avertir les élus RN, car sa proposition de retraite à 60 ans serait un boulet minant sa crédibilité à gouverner. Ainsi soit-il. Interrogée le 7 février par France 2, Le Pen avait finalement dû sortir de l’ambiguïté. Elle balayait ainsi le principe de sa promesse initiale : non pas d’une retraite à 60 ans pour tous, mais d’une durée de cotisation de quarante ans que l’on soit maçon ou avocat. Empêtrée derrière des considérations techniques, Marine Le Pen est bel et bien sortie de l’ambiguïté : oui, la candidate d’extrême-droite a bien reculé sur la retraite à 60 ans.

Contre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le vote Mélenchon pour la retraite à 60 ans

Face à Marine Le Pen qui s’est macronisée, et un Emmanuel Macron voulant aller toujours plus loin dans la casse sociale de notre pays, que reste-il comme alternative ? Jean-Luc Mélenchon, lui, se bat, pour le retour à la retraite à 60 ans. Aujourd’hui d’ailleurs, il est le seul candidat pouvant affronter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle qui le propose. Dans un récent sondage, le candidat de l’Union populaire est d’ailleurs dans la marge d’erreur pour y accéder.

Il s’avère que 71% des Français sont favorables au retour à la retraite à 60 ans. De plus, le candidat de l’Union populaire propose de porter les pensions de retraite au niveau du SMIC pour une carrière complète, SMIC qui serait revalorisé à 1 400 euros net par mois dès le premier jour de son mandat. De même pour le minimum vieillesse qui serait porté au niveau du seuil de pauvreté. Chacun a le droit à une vie digne, y compris à la retraite ! Dans 10 et 24 jours, pour la retraite à 60 ans, un seul bulletin : celui de l’Union populaire, celui de Jean-Luc Mélenchon.