Agression de l’Ukraine par la Russie : LFI renouvelle sa demande de débat à l’Assemblée nationale

Lettre du groupe parlementaire de La France insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale suite à l’agression de l’Ukraine par la Russie, renouvelant sa demande de débat à l’Assemblée nationale.

Monsieur le président de l’Assemblée nationale, monsieur le Premier ministre,

La Russie agresse l’Ukraine. Une initiative de pure violence manifestant une volonté de puissance sans mesure. Une escalade insupportable est provoquée. Notre pensée et notre compassion se portent vers les populations victimes et nos compatriotes encore présents sur place. L’histoire du vieux continent bascule.

La Russie y installe de nouveau la guerre comme moyen de règlement des conflits. Elle oblige chacun à passer des méthodes et des logiques du temps de paix à celles du temps de guerre. La Russie prend la responsabilité d’un recul terrible de l’histoire. Elle crée le danger immédiat d’un conflit généralisé qui menace toute l’Humanité. Pour l’Union européenne le temps de la protection mutuelle est venu.

En France tous les moyens de défense doivent être immédiatement mobilisés pour garantir totalement les intérêts vitaux de notre pays. Dans le même temps, la France ne doit pas se résigner. Elle doit prendre l’initiative d’une démarche de règlement pacifique et diplomatique de la situation. Son objectif doit être d’obtenir un cessez-le-feu immédiat et un retrait des troupes russes d’Ukraine.

Pour cela une réunion immédiate de l’organisation de sécurité et de coopération en Europe peut être un outil immédiatement disponible. L’ONU doit délibérer d’urgence et les nations du monde intervenir pour rétablir la paix en Europe. Il ne faut surtout pas accepter d’entrer dans l’escalade. Elle serait sans retour.

Un conseil de défense a lieu ce matin à 9 heures. Nous avions demandé un débat au titre de l’article 50-1 de la Constitution suivi d’un vote à l’Assemblée nationale mardi dernier en conférence des présidents. Nous renouvelons cette demande par ce courrier. Le Premier ministre ainsi que l’ensemble des groupes parlementaires  doivent pouvoir s’exprimer devant la Nation.

Avec nos salutations républicaines,

Le groupe parlementaire de La France insoumise