Sondage d’adhésion : Mélenchon loin devant à gauche

Sondage. Selon un récent sondage d’adhésion Odoxa, Jean-Luc Mélenchon est la personnalité politique la plus appréciée parmi les sympathisants de gauche et d’extrême-gauche. Avec 56% d’adhésion à sa personne, le candidat de l’Union Populaire devance le reste de la gauche. Ainsi, Yannick Jadot obtient moins de 50% d’adhésion (46%), tout comme Christiane Taubira à 41%. Juste à côté du podium, Fabien Roussel obtient 39% d’adhésion en sa faveur.

telegram cloud photo size 4 5812409942559275176 y

Ce sondage d’adhésion fait plaisir aux insoumis. De la même façon que ce sondage sorti début février indiquant que Jean-Luc Mélenchon est le candidat le plus populaire chez les 16-25 ans. Plus largement, les insoumis ont des raisons de se réjouir en ce mois de février. D’abord, le candidat de l’Union Populaire est celui qui progresse le plus depuis janvier. Dans le « rolling » de l’IFOP hier, il est à 11,5%, laissant loin derrière lui les autres candidats de gauche.

Jean-Luc Mélenchon, personnalité la plus appréciée à gauche ? De cet état de fait, au vote final, il n’y a qu’un pas. Qu’il puisse « être au second tour » est la petite musique que l’on a entendu de plus en plus depuis le début du mois de février. Ce, grâce aux propos de certains éditorialistes comme Jean-Michel Apathie ou Renaud Pila, aux succès reconnus des nombreux grands meetings depuis début janvier, et à la faiblesse des autres candidatures à gauche. De son côté, le Titanic social-démocrate continue doucement sa chute.

Beaucoup avaient enterré la gauche pour cette élection. Personne ne pouvait admettre que le candidat de l’Union Populaire pouvait réaliser une performance similaire à celle de la dernière élection présidentielle où il avait raté de si peu le second tour. Mais de plus en plus reconnaissent à Jean-Luc Mélenchon sa légitimité et la possibilité qu’il a d’être au second tour. Ce, en étant ce que les insoumis appellent de leurs vœux : le « vote efficace ». Très souvent est rappelé son niveau similaire dans les sondages, à la même époque en 2017, juste avant sa percée dans les dernière semaines.

Les insoumis, grâce à un programme de rupture complet et plébiscité par les Français, font souffler un vent d’espoir dans le pays à moins de 50 jours désormais du premier tour de l’élection présidentielle. Le vote efficace à gauche en avril, c’est le bulletin de l’Union populaire !