« Mélenchon renvoie tous les autres meetings au XXe siècle » : les journalistes saluent le meeting de Mélenchon à Nantes

Le meeting de Mélenchon à Nantes salué par les journalistes : « c’est plus qu’un coup d’éclat, c’est un coup de maître » ; « Jean-Luc Mélenchon renvoie tous les autres meetings au XXe siècle » ; « un autre niveau », « il est au-dessus des autres »… Les louanges s’accumulent à l’endroit de Jean-Luc Mélenchon et de ses équipes ce dimanche 16 janvier 2022, après son meeting immersif qui a rassemblé plus de 5000 personnes à Nantes. Notre article.

« Le meeting de Jean-Luc Mélenchon renvoie tous les autres meetings au au XXe siècle » : Anne Saurat-Dubois, journaliste BFMTV

« Regarder la Terre toute bleue qui apparaît au milieu de l’espace, à 360 degrés dans la salle plongée dans le noir au milieu des étoiles, il n’y a pas à dire, sur la forme, le meeting de Jean-Luc Mélenchon renvoie tous les autres meetings au au XXe siècle ». L’éloge est signé Anne Saurat-Dubois, journaliste de BFMTV, ancienne journaliste de France2, I-télé et Les Échos, qu’on peut difficilement soupçonner de rouler pour les insoumis.

« Jean-Luc Mélenchon apparait comme le candidat à gauche capable de mobiliser sa base électorale, capable d’être celui qui jure profondément avec ses autres concurrents. Regardez les meetings de Yannick Jadot, regardez l’annonce de candidature de Christiane Taubira hier, là avec Jean-Luc Mélenchon il y a un autre niveau en terme d’incarnation, en terme de charisme, en terme de construction de la parole publique, et pourtant je ne suis pas son plus grand fan ». Ces mots sont ceux d’Emmanuel Voguet, directeur général « The Progressive Compagny », spécialiste de communication politique et intervenant BFMTV.

Plus de 5 000 personnes, 1ère tendance France sur Twitter, 250 000 vues à la fin du direct : le carton de Jean-Luc Mélenchon

Le meeting de celui qui fait plus que jamais figure de favori de la gauche pour 2022, a rassemblé plus de 5 000 personnes ce dimanche à Nantes. De nombreuses personnes ont ainsi dû regarder le meeting depuis l’écran géant installé à l’extérieur pour l’occasion. Sur les réseaux sociaux, le candidat de l’Union populaire a cartonné.

Ce sont près de 30 000 personnes qui ont regardé le meeting en direct sur les différents réseaux sociaux, et le meeting cumulait déjà plus de 250 000 vues au moment de la clôture du direct. Sur Twitter, le #MelenchonNantes a été propulsé première tendance France, avec plus de 50 000 tweets. Une nouvelle démonstration de force pour le leader des insoumis.

« C’est plus qu’un coup d’éclat, c’est un coup de maître »

« C’est plus qu’un coup d’éclat, c’est un coup de maître », « un autre niveau », « il est au-dessus des autres », et ainsi de suite. Notre compilation vidéo démontre un véritable éloge des journalistes après le meeting, fait suffisamment rare, quand on parle de Jean-Luc Mélenchon, pour être souligné. Ce meeting immersif, première mondiale dans le champ politique, a définitivement séduit.

« Oui, on dira bien ce qu’on voudra -et certains ne manqueront pas de me tomber dessus avec virulence- mais le meeting de Jean-Luc Mélenchon, quelle force, quel souffle et quelle intelligence ! Ce type est très au-dessus des autres, c’est indéniable ». L’éloge est signé d’un autre journaliste, Didier Maïstro.

Les insoumis ont de quoi avoir le sourire ce dimanche. Leur programme, plébiscité par une (très) large majorité de Français, cartonne en librairie, en tête des ventes des ouvrages politiques, leur candidat est aux portes du second tour, et les nouveaux visages n’arrêtent plus de rejoindre les insoumis. Après plus de 200 personnalités du monde associatif, syndical, artistique, intellectuel et politiques, qui ont rejoint le Parlement de campagne en décembre, c’est au tour du député communiste Sébastien Jumel et du maire Génération’S de Trappes Ali Rabeh d’annoncer rejoindre la campagne ce dimanche.

Les rangs insoumis continuent de grossir et de s’enrichir, la dynamique de l’Union populaire de s’amplifier. Tous les voyants sont au vert du côté de l’Union populaire, loin, très loin du marasme d’une sociale-démocratie agonisante. Et cette journaliste de conclure son sujet sur ce premier meeting immersif et olfactif de l’Histoire du champ politique, « moi j’ai sentie l’odeur de la victoire ». Réponse les 10 et 24 avril prochains.

Par Pierre Joigneaux.