10% des riches possèdent 76% de la richesse mondiale

Le laboratoire sur les inégalités mondiales a publié un nouveau rapport ce mardi 7 décembre alertant sur les effets de la pandémie de Covid-19 qui a accentué les inégalités de revenu et de patrimoine dans le monde entier. 

Cette hausse des inégalités existe déjà depuis les années 80 et elle ne cesse d’augmenter depuis. Mais la crise Covid de 2020 a fait exploser cet écart entre les plus pauvres et les plus riches – les milliardaires du monde entier ont capté 3 600 milliards d’euros de richesse supplémentaire pendant la crise – d’après Lucas Chancel, économiste et codirecteur du laboratoire sur les inégalités mondiales. 

Le décrochage des multi millionnaires et milliardaires n’est pas un phénomène nouveau, les 10% les plus riches captent à eux seuls plus de la moitié du revenu de la planète. Au niveau du patrimoine, les 10% les plus riches détiennent jusqu’à 76% des richesses mondiales. 

Et malheureusement rien est fait pour inverser la tendance, en Europe où le modèle social de redistribution prévalait pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux services publics, c’est-à-dire à l’éducation, la santé, les transports ou encore à la culture, on remarque désormais que les plus aisés contribuent de moins en moins au financement de cet impôt. 

Le rapport indique également que ce sont les plus riches qui polluent le plus. Ainsi, les principaux émetteurs de la planète sont les ménages les plus riches aux États-Unis, avec 73 tonnes de C02 par an alors que la moyenne mondiale est de 6,6 tonnes par an et par personne.

Il n’est pas normal que les quelques-uns continuent de se gaver sur le dos de la population mondiale, il est donc urgent de rétablir l’ISF et de répartir plus justement l’impôt entre toutes et tous, le séparatisme des riches ne peut plus durer.