Scandale : un expert Amazon a-t-il lancé une cyberattaque sur le site Noël sans Amazon ?

Le site « Noël sans Amazon », lancé pour contrecarrer la toute puissance du géant américain, aurait fait l’objet d’une cyberattaque… par un professionnel « certifié Amazon Web Services ». C’est ce que nous révèle ce jeudi 19 novembre le député insoumis François Ruffin. Si les faits sont confirmés, ils sont extrêmement graves.

La pieuvre Amazon, profiteuse de crise et fossoyeuse de petits commerces, dénoncée depuis des mois par les députés insoumis

70 milliards de dollars. C’est ce qu’a engrangé Jeff Bezos lors du premier confinement. L’homme le plus riche de la planète s’est gavé… en pleine pandémie mondiale. Les députés insoumis avaient lancé dès le 27 avril dernier une pétition : « Coronavirus : Taxons les profiteurs de crise ! ». En moyenne, entre mars et mai, chacun des 25 hommes les plus riches du monde a gagné 13 000 euros chaque seconde – y compris la nuit et les week-ends. Soit autant que ce gagne un smicard français en 11 mois.

En juin, Jeff Bezos est en effet devenu l’homme le plus riche de toute l’histoire de l’Humanité. Le premier à dépasser 200 milliards de dollars de fortune personnelle. L’ONG Oxfam a calculé que Jeff Bezos pourrait verser une prime de 105 000 dollars à chacun des 876 000 salariés d’Amazon dans le monde, y compris les 10 000 travailleurs français… et il serait alors encore aussi riche qu’au début de l’épidémie. Les chiffres donnent le tournis.

Résultat d’une organisation économique entièrement tournée vers l’accumulation du capital dans les poches d’une poignée de personnes. Dans le même temps, la pauvreté fracasse notre pays. La fondation Abbé Pierre vient de sortir un chiffre glaçant : le nombre de SDF a doublé depuis 2012 passant à… 300 000 personnes. Dans la sixième puissance mondiale. Et les choix économiques du gouvernement ne vont rien arranger. Emmanuel Macron dresse le tapis rouge à Amazon tout en faisant fermer les petits commerces. Une France sans restaurants et petits commerces ? C’était l’objet de l’entretien exclusif de l’insoumission avec l’eurodéputée Leïla Chaibi, qui mène le combat depuis des années contre le géant américain et qui a lancé un « Amazon tour » ces derniers mois à travers le pays.

« Noël sans Amazon » victime d’une cyberattaque par un expert d’Amazon ? Révélation de François Ruffin

Face à ce constat, un site internet « Noël sans Amazon » vient d’être lancé. L’objectif est simple : « Dans la période de crise socio-économique que nous vivons, nous avons besoin d’actes concrets pour soutenir l’emploi local, les commerces de proximité et les acteurs d’un commerce raisonnable. ». Face à la pieuvre Amazon, étouffant un à un les petits commerçants, passer un Noël sans Amazon ? Le géant américain n’a pas l’air de l’entendre de cette oreille.

Le député insoumis François Ruffin nous révèle en effet que le site a été victime d’une cyberattaque dans la nuit du 18 au 19 novembre. 218 machines qui attaquent toutes… du même endroit. Une adresse à Nice, un numéro de téléphone, et une page Linkedin renvoyant à… un professionnel « certifié Amazon Web Services ». Si ces faits sont confirmés, ils sont extrêmement graves.

Le député insoumis avait justement déposé une proposition de loi fin juin intitulée : « Crise du covid-19 et commerces : que les « gagnants » reversent aux « perdants« . L’idée est simple : que les profiteurs de crise, comme Amazon, redistribuent. Invité ce matin sur France Bleu, François Ruffin a proposé un « impôt Covid » pour les profiteurs de crise : « on a des petits commerçants qui sont en train de crever la gueule ouverte, il doit y avoir un impôt sur les profiteurs de crise », parmi lesquels « pas que les plateformes numériques », précisant que les assureurs et la grande distribution pourraient être concernés. L’impôt sur le revenu a été créé… durant la première guerre mondiale. Les congés payés sont nés… durant la crise des années 30. La sécurité sociale ? Au sortir de la seconde guerre mondiale. C’est parfois des périodes les plus sombres que jaillit la lumière, au bout du tunnel.

Par Pierre Joigneaux.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.