En première ligne puis jetés : le scandale des livreurs Frichti

« Nous avons travaillé sous la pluie, la neige et la canicule. Nous avons travaillé en première ligne pendant le confinement. Nous avons confiance en la France. Un pays d’égalité et de justice. » Ibrahim Kité, livreur chez Frichti.

Exploités puis jetés, le scandale des livreurs ubérisés de Frichti. Veuillez donc cacher ces livreurs ubérisés qu’on ne saurait voir.

Édito de Leïla Chaibi et Danielle Simonnet pour L’insoumission.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.