10 mai – Esclavage : souvenons-nous du sang versé pendant des siècles.

Nous devons nous souvenir du sang versé pendant des siècles pour les bénéfices de l’économie européenne. Des millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été exploité, torturé, et sont morts sous l’exploitation des négriers. Cette histoire c’est la notre. Ce souvenir est encore vif dans les territoires d’outre-mer qui ont été les témoins de ces crimes.

La France dans son ensemble doit se souvenir. C’est un tâche indélébile dans l’Histoire de l’Humanité.

La Révolution française a été la première à abolir l’esclavage le 4 février 1794. Les révolutionnaires décidèrent que tous les hommes, sans distinctions de couleurs, domiciliés dans les colonies, devinrent citoyens Français. Mais Napoléon rétablit l’esclavage le 20 mai 1802. Il faut attendre la 2ème République, pour que l’esclavage soit définitivement abolit le 27 avril 1848.

En 2018, le député insoumis Jean-Hugues Ratenon a déposé une proposition de loi, signé par l’ensemble du groupe parlementaire de La France insoumise, pour que la date du 4 février devienne un jour férié en France.

Cette Histoire nous appartient à toutes et à tous. Il est temps de rendre hommage aux millions de victimes de ces atrocités. Cette journée serait l’occasion de se souvenir des hommes et des femmes qui ont eu le courage de lutter pour l’abolition. De se recueillir pour les ultra-marins en souvenir de leur ancêtre. De se souvenir que la fortune de grandes familles française est faite du sang cette exploitation.

N’oublions jamais. Nos luttes sont celles de la dignité et de l’égalité de tous.

Édito de Jean-Hugues Ratenon pour L’insoumission.
#10mai #Esclavage

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.