POLICE TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE : LE GOUVERNEMENT DOIT CESSER SON MÉPRIS

Mardi 28 janvier 2020, Ugo Bernalicis adressait une question orale au ministre de l’Intérieur sur la prise en compte des revendications des personnels en grève de la Police Technique et Scientifique.

Ils sont seulement 2% des effectifs de police et sont à l’origine de 30% des résolutions d’enquêtes policières : les personnels de la Police Technique et Scientifique demandent une revalorisation de leur statut.

Après avoir promis aux actifs de la police qu’ils ne seraient pas impactés par la réforme « universelle » des retraites, le gouvernement ne peut plus faire la sourde oreille et se doit de prendre en compte les revendications de ceux qui, bien souvent, sont soumis aux mêmes risques que leurs collègues armés. Pourtant, ils ne disposent pas des mêmes droits.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.