VIOLENCES POLICIÈRES CONTRE LE MOUVEMENT SOCIAL : LALLEMENT, CASTANER, DÉMISSION ! (BFMTV, 10/01/20)

Depuis le mouvement des gilets jaunes, le gouvernement répond à la contestation sociale par la répression. Les violences policières qui ont eu lieu notamment hier, lors de la manifestation intersyndicale, contre des manifestant·es et des journalistes, sont la conséquence de ce choix. Le préfet Lallement, qui revendique de défendre un camp, confondant ordre policier et ordre républicain, ainsi que le sinistre Castaner qui a décidé de cette stratégie d’entretien du désordre, en sont politiquement responsables et doivent démissionner.
Danièle Obono était invitée cet après-midi sur le plateau de BFM TV

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.