CETA : LA PATRIE OU LA MORT !

« Je crains aujourd’hui que ce slogan, la patrie ou la mort, doive être pris au sens littéral : si nous ne relocalisons pas la production, si nous n’articulons pas nos économies autour de la production en circuit-court, si nous ne réduisons pas les écarts entre le lieu de production et le lieu de consommation, alors nous sommes perdus. »

Retrouvez mon explication de vote sur le traité de libre-échange CETA.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.