Clémentine Autain face à Jean Jacques Bourdin

Je m’adresse à toutes celles et ceux qui en ont marre de cette austérité, qui en ont ras-le-bol que l’écologie ne soit pas prise en considération, veulent de la justice sociale, en ont marre de ce Président des riches, et qui, pour rien au monde, ne voudraient voir grandir une solution autoritaire d’un populisme d’une droite extrême.

Il faut un mouvement dans toute la société, un large rassemblement qui nous permette de compter dans le paysage politique.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.