Ugo Bernalicis dénonce l’instrumentalisation de la justice par la Macronie

Le 5 février 2019, j’intervenais en séance dans le cadre des questions aux gouvernement suite à la récente tentatives de perquisitions du journal Médiapart.
J’interroge le rôle joué par la ministre de la Justice dans cette affaire qui atteint gravement la liberté de la presse, alors que la loi interdit à la garde des sceaux de donner des instructions dans des affaires individuelles.

Je condamne l’instrumentalisation politique faite par le gouvernement des forces de polices et du parquet. Face à la panique qui gagne votre gouvernement et le monarque, votre réflexe sécuritaire se transforme en dérive autoritaire. Désormais il n’est pas bon en France d’être opposants politiques, organes de presse indépendants, ou manifestants en gilet jaune, …

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Vous avez aimé cet article ?

Recevez tous les mercredi une sélection de nos meilleurs articles.