Super-profits : le RN remercie le patron de CMA CGM, l’homme qui a pris 30 milliards en 1 an

La connivence du Rassemblement national (RN) avec les ultra riches une nouvelle fois démasquée à l’Assemblée nationale. La scène s’est déroulée ce lundi 27 septembre. Rodolphe Saadé, le patron de la Compagnie Maritime d’Affrètement – Compagnie Générale Maritime (CMA CGM), était auditionné dans le cadre de la mission flash sur les super-profits. Un homme qui a pris 30 milliards d’euros en 2021. 30 milliards en une seule année ! L’un des 5 milliardaires possédant autant que 27 millions de Français. Ce qui n’a pas empêché Franck Allisio, député RN des Bouches-du-Rhône, de chaleureusement saluer ce que ce profiteur de crise « et sa famille font pour notre département, notre région, notre pays ». Le RN, copain des multimilliardaires ?

Même scène la semaine dernière. Les protagonistes sont différents, mais le constat est le même. Le député RN Jean-Philippe Tanguy « salue la performance de Total, grande entreprise française dirigée par des patriotes ». Le RN qui remercie Total, entreprise tellement « patriote », qu’elle a payé zéro centime d’impôt en France en 2021. Malgré 18,3 milliards de bénéfice au seul premier trimestre. Après le vote du RN et de Marine Le Pen contre la hausse du SMIC, l’alliance du RN avec le capital, contre les travailleurs, s’illustre une nouvelle fois à l’Assemblée nationale. Notre article.

À l’Assemblée nationale, loin de ses discours électoraux pour attirer le vote des classes populaires, le RN a choisi son camp : celui du capital

« Je tiens à saluer ce que votre entreprise et votre famille font pour notre pays ». Attention, nouvelle courbette du RN face aux milliardaires. Faible avec les forts, fort avec les faibles. Le RN refuse d’augmenter le SMIC, de geler les loyers ou de bloquer les prix, votant contre les intérêts des travailleuses et des travailleurs, « et en même temps », salue chaleureusement les multimilliardaires quand ils sont auditionnés. À l’Assemblée nationale, loin de ses discours électoraux pour attirer le vote des classes populaires, le RN a choisi son camp : celui du capital.

La scène s’est déroulée ce lundi 27 septembre. Rodolphe Saadé, le patron de la Compagnie Maritime d’Affrètement – Compagnie Générale Maritime (CMA CGM), était auditionné dans le cadre de la mission flash sur les super-profits. Un homme qui a pris 30 milliards d’euros en 2021. 30 milliards en une seule année ! L’un des 5 milliardaires possédant autant que 27 millions de Français. Ce qui n’a pas empêché Franck Allisio, député RN des Bouches-du-Rhône, de chaleureusement saluer ce que cet homme « et sa famille font pour notre département, notre région, notre pays ». Confisquer 30 milliards d’euros, en une seule année, pendant que 8 millions de Français ont besoin de l’aide alimentaire pour manger, quelle œuvre pour le pays !

Quand le RN remercie chaleureusement Total à l’Assemblée

Même scène la semaine dernière. Les protagonistes sont différents, mais le constat est le même. Le député RN Jean-Philippe Tanguy « salue la performance de Total, grande entreprise française dirigée par des patriotes ». Le RN qui remercie Total, entreprise tellement « patriote », qu’elle a payé zéro centime d’impôt en France en 2021. Malgré 18,3 milliards de bénéfices au seul premier trimestre.

Quand les électeurs du Rassemblement national apprennent que Marine Le Pen a voté contre la hausse du SMIC

Nous vous racontions dans nos colonnes un épisode des caravanes populaires qui ont sillonné la France cet été. « À Metz, au Sablon, terrain de pétanques, on rencontre des électeurs RN. 40 à 60 ans, des chauffeurs routiers, retraités, ouvriers… Un ancien bastion ouvrier. On lance la discussion. On leur dit que le RN a voté contre l’augmentation du SMIC. L’intégralité des gens présents ne nous croit pas.

On est obligé de sortir nos téléphones, d’aller chercher les votes à l’Assemblée, de leur montrer les votes du RN et de Le Pen. Et là, il se passe un truc : « on a voté pour eux pour le pouvoir d’achat on n’a pas de quoi payer 4 jours à la mer à nos enfants et ils nous font ça ? ». Nous on est là, pas d’échéance électorale, on est là les insoumis pour vous raconter ce qu’il se passe à l’Assemblée.

On a parlé de tous pleins de problèmes sociaux. Et à aucun moment le racisme et l’immigration n’est venu dans la discussion. On a fini par rester. Alors qu’il y avait Leïla, Shéhérazade et Livia, il n’y avait aucune animosité. Jamais je n’ai vécu un échange politique avec moins d’animosité que ce moment-là. Avec nos opposants politiques majeurs, le Rassemblement national ! On était heureux. On a fait la partie de pétanque avec eux ».

Extrait de l’émission populaire diffusée sur l’insoumission, le 6 septembre 2022.

Contre le discours du RN ciblant les « assistés » d’en bas, démasquer les invisibles d’en haut : la mission de l’insoumission.fr

Alors que Michel Pinçon, sociologue passé maître dans l’art de démasquer la grande bourgeoisie pour mener la lutte des classes, nous a quitté ce lundi (lire notre hommage ici), nous avons plus que jamais comme mission, à l’insoumission.fr, de rendre visibles les invisibles d’en haut. Quand l’extrême-droite, la droite et une partie de la « gauche », préfèrent pointer du doigt les « assistés d’en bas », « la gauche des allocs », alors que la fraude sociale ne représente « que » 700 millions d’euros, l’insoumission.fr s’attèle à démasquer les vrais assistés, les parasites d’en haut, qu’on ne voit jamais.

Ces extrêmes parasites qui évadent 80 à 100 milliards d’euros de fraude fiscale chaque année. Ces 5 milliardaires qui confisquent autant de richesses que 27 millions de Français. Ces assistés d’en haut, ils ont des noms, ils ont des visages, n’en déplaise à LCI. Plus que jamais, nous allons poursuivre la bataille culturelle pour démasquer l’extrême-droite et le grand capital, l’alliance capital-fasciste contre les travailleurs.

Par Pierre Joigneaux.

Assistes den bas ou assistes den haut