2022 : Jean-Luc Mélenchon donne son parrainage à Philippe Poutou

Pour Jean-Luc Mélenchon, c’est chose faite. Il a franchi la barre des 500 parrainages nécessaires pour être candidat à l’élection présidentielle. Au dernier décompte, il en a obtenu 808. Un travail de longue haleine : de nombreux militants ont dû franchir obstacles et blocages pour y parvenir.

Ce n’est pas le cas du candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Philippe Poutou. En effet, il s’approche difficilement du seuil nécessaire, et risque de ne pas pouvoir être candidat pour cette élection. Il est aujourd’hui à 342 parrainages. La clôture de ces derniers est dans 3 jours, le 4 mars.

C’est la troisième candidature à l’élection présidentielle de Philippe Poutou. Par trois fois, il a porté la voix du camp des travailleurs, des oubliés, des exploités, des invisibles, porte-parolat vital pour ceux écrasés par le néolibéralisme. Il serait anti-démocratique qu’il ne puisse pas se présenter comme candidat en avril 2022.

Philippe Poutou subit de plein fouet l’injuste système des 500 parrainages, que Jean-Luc Mélenchon n’a eu de cesse de dénoncer. Les insoumis ont d’ailleurs déposé une proposition de loi pour permettre à une personne d’être candidat à l’élection présidentielle si elle réunit 150 000 parrainages citoyens. Évidemment la macronie n’en a pas voulu.

Face à cette injustice, Jean-Luc Mélenchon a décidé d’apporter son parrainage à Philippe Poutou, comme il s’y était d’ailleurs engagé. Pour que la démocratie respire, pour que le camp des travailleurs soit représenté dans ce scrutin. Pour que, comme en 2017, Philippe Poutou puisse participer aux débats télévisés entre candidats. Et puisse nous régaler face aux candidats capitalistes. « Nous quand on est convoqué par la police, on n’a pas d’immunité ouvrière, on y va ! »