« Abstention, piège à cons » : la bataille de Mélenchon

Ce dimanche 29 août 2021, à l’occasion du meeting de clôture des “AMFIS”, les universités d’été de La France insoumise (LFI) à Valence, Jean-Luc Mélenchon a rappelé le combat vital à mener : la lutte contre l’abstention. Lors de ce discours où il a développé plusieurs points de son programme présidentiel, il a également expliqué sa stratégie de « l’union populaire » pour emporter la victoire en 2022. Un chemin qui passe notamment par les « caravanes de l’union populaire » pour sillonner le pays et aller à la rencontre des abstentionnistes. Notre article.

“Abstention piège à con”, telle est la phrase choc utilisée par le candidat insoumis à l’élection présidentielle de 2022. En effet, l’abstention favorise la montée du Rassemblement National (RN) et d’Emmanuel Macron. Petit rappel, Emmanuel Macron s’est qualifié au second tour en 2017 avec seulement 18% des inscrits. “L’abstention est le pire qui puisse nous arriver. […] L’abstention vote Macron. Qui s’abstient, lui laisse les mains libres pour continuer à faire la sale besogne qu’il a commencée” a rappelé le candidat en tête de la gauche dans les sondages.

Les chiffres de l’abstention aux élections régionales en disent long sur l’état de la 5ème République. Avec un taux de 65% d’abstention, soit près de deux électeurs sur trois qui sont restés à la maison, les régionales 2021 marquent un nouveau record d’abstention sous la 5ème République. Les présidentielles sont les élections où la participation est de loin la plus forte historiquement, mais les sondeurs craignent une diminution de la participation pour 2022.

C’est ainsi que les insoumis ont lancé les caravanes de « L’union populaire » cet été. Durant tout le mois d’août, 3 caravanes ont sillonné la France entière allant à la rencontre des concitoyens les plus éloignés de la politique. Depuis le début de cette opération, plus de 1000 militants ont participé et des centaines de personnes se sont inscrites sur les listes électorales. 

Je sais une chose : plus les gens votent, plus je monte” appuie le leader de la France Insoumise lors d’un passage au 13h de TF1 ce dimanche. Le pari des insoumis est le suivant : fédérer autour des mesures de rupture écologique, sociale et démocratique ultra majoritaires au sein de la société. Cette stratégie a un nom : « l’union populaire ». Il reste 8 mois aux insoumis pour convaincre de ces mesures plébiscitées dans le pays, et amener les abstentionnistes à reprendre le chemin des urnes.

Par Maéva Santamaria.