Coronavirus – Les insoumis proposent une loi pour la gratuité des obsèques

Ils l’avaient déjà annoncé dans leurs 11 mesures d’urgence : les parlementaires de la France insoumise ont maintenant déposé une proposition de loi pour que l’État prenne en charge les frais d’obsèques des victimes du coronavirus.

Le sujet est arrivé brutalement à la une ces derniers jours avec l’affaire survenue à Rungis, où le gérant d’un hall réquisitionné pour accueillir les cercueils des victimes faisait payer l’entrée. 55 euros pour se recueillir une heure auprès des siens victimes de la maladie. Après le scandale, le ministre de l’Intérieur a annoncé que les communes prendraient en charge les frais supplémentaires occasionnés, soit 35 euros par jour, à partir du 6ème jour après la mort et avant l’enterrement.

Ne pas ajouter des dettes à la douleur des familles

Le groupe insoumis propose, lui, que l’État prenne en charge la totalité des frais d’obsèques, soit environ 3 000€. Les insoumis déposent cette proposition de loi car les populations les plus touchées par le coronavirus sont aussi souvent les plus précaires. Et en plus des conditions de fin de vie particulières (les personnes meurent seules, sans personne pour leur tenir la main) s’ajoutent des conditions d’obsèques douloureuses pour les familles qui souvent ne peuvent pas voir le corps, ou ne peuvent pas assister à l’enterrement.

🔴 EN DIRECT : Présentation de la proposition de loi pour la gratuité des obsèques des personnes décédées du Covid-19L'Etat doit prendre en charge la totalité des frais funéraires des personnes décédées du Covid-19. Il en va de notre humanité et de notre dignité communes !Retrouvez la proposition de loi ➡️ https://lafranceinsoumise.fr/2020/04/15/ppl-gratuite-des-obseques-des-personnes-decedees-covid19/

Publiée par Mathilde Panot sur Mercredi 15 avril 2020

Pour le groupe parlementaire, il est donc du devoir de l’État « d’assurer des conditions d’obsèques dignes pour les familles et les proches des défunts, afin de les soulager et de faciliter leur deuil dans cette épreuve tragique. » La gratuité est avant tout une question d’humanité et de dignité commune. Dans une vidéo diffusée en direct sur sa page Facebook, la vice-présidente du groupe parlementaire Mathilde Panot, à l’initiative de cette proposition de loi, expliquait en détail les raisons pour lesquelles les insoumis avaient voulu agir rapidement sur ce sujet (voir la vidéo ci-dessus).

Déjà plusieurs propositions de loi déposées par les insoumis dans le cadre de la crise sanitaire

Cette proposition de loi est la 5ème du groupe parlementaire présidé par Jean-Luc Mélenchon. Il a déjà déposé 4 propositions de loi afin de mettre en place une véritable planification de la mobilisation sanitaire en France : avec des lois pour la nationalisation des entreprises Luxfer (bouteilles d’oxygène) et Famar (médicaments), la réquisition des entreprises de textile pour fabriquer des masques, l’instauration d’un moratoire sur les loyers et la création d’un pôle public du médicament.