LFI dissolution NUPES

Après la dissolution, LFI propose une réunion aux formations politiques de la NUPES

LFI. Manuel Bompard et Mathilde Panot ont adressé une proposition de rencontre, pour ce lundi après-midi, aux formations politiques de la NUPES. « La situation exige de travailler à l’unité et à la clarté pour battre le Rassemblement National et gouverner le pays », a écrit sur Twitter le coordinateur du mouvement insoumis.

« Maintenant l’Union. Urgente, forte, claire » a abondé Jean-Luc Mélenchon. En 2022, la NUPES, proposée par le leader insoumis à la suite son résultat historique de 22% à l’élection présidentielle, était arrivée en tête au premier tour des élections législatives. 151 députés avaient alors été élus à l’Assemblée nationale sur ce programme de rupture, comportant, entre autres, la retraite à 60 ans, la hausse des salaires, le blocage des prix.

Un programme qui aurait pu être celui des élections européennes. Les partenaires de LFI ne l’ont pas entendu de cette oreille, préférant partir en cavaliers seuls malgré les nombreuses propositions insoumises, à l’instar de la proposition faite à EELV de prendre la tête de liste pour ces élections. « Ceux qui ont refusé notre liste commune de la NUPES ont laissé le champ libre à l’extrême droite », précisait hier Manon Aubry, en soulignant que la NUPES aurait permis de talonner le Rassemblement national. Notre brève.

Manuel Bompard et Mathilde Panot appellent les composantes de la NUPES à se réunir après la dissolution

Pour aller plus loin : « Unité dans la clarté ! » : après la dissolution de l’Assemblée, LFI est prête à la bataille

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.