RN Nouvelle-Calédonie
RN

Une députée RN qualifie le code du travail d’« entrave » et d’« obstacle », le RN menace les travailleurs

Le Rassemblement national (RN), poison pour les travailleurs. Ce jeudi 2 mars 2023, Christine Engrand, députée RN de la 6ème circonscription du Pas-de-Calais, a frappé fort. Dans le cadre d’un débat sur le projet de loi nucléaire en commission des affaires économiques, la députée RN du nord a osé qualifier le code du travail d’« entrave » et d’« obstacle ».

Matthias Tavel, député insoumis de Loire Atlantique, a relevé et lui a répondu : « entendre une députée du Rassemblement national dire que le code du travail est une entrave, est une signature très grave qu’on ne peut pas laisser passer. Le code du travail n’est jamais une entrave, si ce n’est à l’exploitation des travailleurs. C’est une protection pour les travailleurs, voilà pourquoi vous ne l’aimez pas et vous ne l’avez jamais aimé à l’extrême droite, et voilà pourquoi nous le défendrons toujours ».

Entre le capital et le travail, le RN a depuis bien longtemps choisi son camp

On ne le rappellera jamais assez : l’extrême droite, contrairement à ce qu’elle essaie de faire croire à des fins électorales, ne défend pas les intérêts du travail mais ceux du capital. Contrairement à l’image que voudrait se donner Marine Le Pen de candidate autoproclamée du « pouvoir d’achat » qui défendrait les petits contre les gros. Une mythologie ancienne, remontant au moins à plus de 20 ans, lorsque Jean-Marie Le Pen tentait de se poser, un soir d’avril 2002, comme le défenseur des « exclus » de la société. Le parti des Le Pen tente depuis lors, de se construire une image antisystème… alors que le FN / RN est l’une de ses plus puissante assurance vie. Entre le capital et le travail, le RN a depuis bien longtemps choisi son camp. Et certains milliardaires comme Vincent Bolloré le lui rendent bien !

Ce nouvel épisode s’ajoute à une série longue comme le bras de sorties du RN à l’Assemblée nationale. Les députés du RN volent systématiquement à la défense du capital, de Patrick Pouyanné en passant par Rodolphe Saadé, et votent contre les intérêts des travailleurs (contre la hausse du SMIC, contre le gel des loyers, contre le blocage des prix des produits de premières nécessités, contre la revalorisation des bourses étudiantes, contre des pensions minimum au niveau du SMIC…). La politique économique du Rassemblement national pourrait se résumer en une maxime : forte avec les faibles, faible avec les forts.

L’insoumission.fr ne s’arrêtera jamais de démasquer l’arnaque sociale que constitue le RN. Alors que Marine Le Pen défend la retraite jusqu’à 67 ans mais qu’elle sort pour l’instant indemne de la séquence retraites, il est plus que jamais le moment de démasquer de toutes nos forces la supercherie sociale que constitue le RN, avant qu’il ne soit trop tard.

À Lavelanet, petite ville de 6 000 habitants en Ariège, le RN est arrivé en tête aux 2 dernières législatives. Dans une région frappée par la désindustrialisation textile, les insoumises se battent : Bénédicte Taurine et Mathilde Panot tiennent un meeting en ce moment même à Lavelanet pour démasquer l’arnaque sociale que constitue le RN.

Partager

Vous avez aimé cet article ?

Recevez chaque semaine une sélection de nos meilleurs articles en vous abonnant.

Les + vus

Soutenez les médias insoumis !

Abonnez-vous à l’ensemble des médias insoumis et recevez à votre domicile l’hebdo et le magazine de l’insoumission.