Découvrez Damien Maudet, le député qui brandit la blouse des soignants à bout. Ce soir à 18 heures. Exclusivité l’Insoumission.fr

En exclusivité, ce vendredi 21 octobre à 18 heures sur l’Insoumission.fr, Damien Maudet, député de la 1ère circonscription de la Haute-Vienne vous dit tout sur Allo Ségur, le rapport choc issu de la commission d’enquête populaire qu’il a mené avec Nathalie Oziol, députée de la 2ème circonscription de l’Hérault. Des soignants l’ont chargé d’une mission : apporter leur blouse au ministre, ils n’en auront plus besoin, épuisés par le manque de moyen, découragés par les politiques toujours plus austéritaires, ces soignants quittent l’hôpital. Pour faire entendre leur colère, le jeune député LFI-NUPES a brandi leur blouse face au ministre de la Santé.

« Pour tous les soignants qui n’en peuvent plus » Le Député Damien Maudet brandit une blouse à l’Assemblée nationale

L’Insoumission vous avez déjà donné à lire les premiers témoignages issues de la commission d’enquête populaire des députés LFI Maudet et Oziol. Ce vendredi 21 octobre à 18 heures, vous saurez tout sur le rapport Allo Ségur résultats de cette enquête au cœur d’un système de santé à bout de souffle, qui ne tient que par le dévouement absolu de soignants. Un dévouement qui a cependant une limite, comme toute chose humaine. Les gouvernements néolibéraux tirent sur la corde depuis de trop nombreuses années. Ils sont des milliers à avoir tenu bon jusque là, à n’avoir rien lâché, au plus fort de la crise sanitaire, à espérer qu’enfin leur détresse soit entendu.

Le gouvernement de Macron ne l’a pas entendu. Et aujourd’hui, les soignants sont de plus en plus nombreux à perdre espoir. Ce soir, grâce au témoignage de Damien Maudet, l’Insoumission.fr se fait le porte-voix de leur colère. Puisse leur colère se changer en lutte. Que cette lutte leur redonner espoir. Cet espoir leur donner la force de tenir bon jusqu’à ce qu’enfin le bloc populaire gouverne ce pays. Autrement, qui nous soignera ?

Le visage de Damien Maudet vous semble familier, c’est normal. Ce n’est pas son premier coup d’éclat dans la défense de l’hôpital !