Scandale : Total prépare le plus long oléoduc de pétrole du monde, il émettrait 34 millions de tonnes de C02 par an (projet EACOP)

EACOP. Ce nom ne vous dit rien ? Ce projet, mené par Total, prépare le plus long oléoduc de pétrole brut chauffé du monde. Il émettrait jusqu’à 34 millions tonnes de CO2 par an, déplacerait environ 100 000 personnes sans compensation juste. De l’Ouganda à la Tanzanie, l’oléoduc mesurerait 1445 kilomètres de long. En somme, un mégaprojet climaticide mené par la multinationale pétrolière française, au mépris des droits humains. Notre article.

Jusqu’à 34 millions de tonnes de CO2 par : EACOP, le projet climaticide de Total

Total est en train de construire le plus long oléoduc du monde, le projet EACOP (East African Crude Oil Pipeline). Il mesurerait environ 1445 kilomètres de long, émettrait jusqu’à 34 millions de tonnes de CO2 par an, et déplacerait environ 100 000 personnes. Le tout, sans compensation juste.

Emmanuel Macron a discrètement soutenu le projet selon Médiapart. « Sans jamais en parler publiquement, le président de la République a écrit à son homologue ougandais pour soutenir les projets de forages pétroliers de la multinationale en bordure d’un des plus grands lacs d’Afrique », avait écrit la journaliste Jade Lingaard fin septembre 2021.

« On dénonce Total Énergies et son implication dans le dérèglement climatique »

Lors de la grève pour le climat du vendredi 23 septembre, l’insoumission a rencontré Soraya Fettih, chargée de campagne chez 350 France. Avec d’autres militants, elle se bat contre le projet EACOP et dénonce la responsabilité de la multinationale pétrolière dans le dérèglement climatique.

« On l’a découvert l’année dernière : Total est au courant des conséquences de ses activités sur la planète depuis les années 70. Ils ont d’abord nié, ensuite mis en place une stratégie du doute, avant de faire ce que l’on appelle du green-washing », nous a expliqué Soraya.

Total, super-pollueur, super-profiteur ?

Total, super-pollueur ? Aujourd’hui, la multinationale pétrolière « continue de développer de nouveaux projets d’énergies fossiles malgré leurs conséquences catastrophiques sur l’environnement, mais aussi sur les droits humains. Parmi la centaine de bombes carbone (toute nouvelle exploitation de source de carbone capable de provoquer un emballement du réchauffement climatique, ndlr) qui a été listé récemment, 24 sont gérées par Total ! », s’est exclamée celle qui se bat contre le projet EACOP. Total, un groupe super-pollueur, doublé d’un super-profiteur qui a engrangé 18,3 milliards d’euros de bénéfices, seulement au premier semestre 2022. Total pollue, Total se gave.