ZEvent – « Fais pipi sous la douche » : Macron humilié par les streamers pour son inaction climatique

ZEvent. Du 8 au 11 septembre s’est déroulé un évènement majeur dans le monde du streaming français : le Zevent 2022. Débutant sur un concert au Zénith de Montpellier, une soixantaine de streamers (1) (ZeratoR, Antoine Daniel, Jean Massiet, etc.) se sont réunis sur un gigantesque LAN (2) sur Twitch (3) où chacun diffuse son stream et participe à des activités communes afin de récolter des dons pour plusieurs associations caritatives. Cette année, cinq ONG furent sélectionnées par les internautes : Seasepherd France, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, WWF France, The Sea Cleaners et Time For The Planet.

C’était la quatrième opportunité pour Emmanuel Macron de surfer sur cet évènement et de faire de la récupération politique. Mais cette année, la communication ne fut pas aussi bien reçue que les précédentes. Le chef de l’État a été pris à partie et clashé par plusieurs streamers. En cause ? Son inaction climatique, alors que son gouvernement a été condamné par deux fois par la justice pour ce motif lors du quinquennat précédent. Notre article.

ZEvent : 10 millions d’euros de dons récoltés pour cinq ONGs, record battu pour l’édition 2022

Plus de 50 heures non-stop où les streamers se sont époumonés devant leurs écrans et leurs publics au cours d’activités diverses, allant de tournois de sport (paddle, boxe, spikeball…) et jeux vidéos jusqu’à des challenges de dégustations osées… Le ZEvent reste chaque année un évènement incontournable pour des centaines de milliers de jeunes.

Outre les streamers, des invités de marque se sont joints aux activités, allant de représentants des ONGs jusqu’à des personnalités comme Alain Chabat. Le ZEvent devient de plus en plus célèbre chaque année : le montant des dons a continué de progresser, allant de 170 000 euros en 2016 jusqu’à plus de 10 millions d’euros cette année.

Macron & ZEvent : quatre façons de faire de la récupération politique

L’engouement pour le ZEvent est rapidement parvenu aux oreilles du chef de l’État. Se voulant à la fois porte-parole du monde technologique (Tech for Good) ou de l’écologie (One Planet Summit), Emmanuel Macron est un professionnel de la communication. Il n’agit pas pour les valeurs qu’il invoque (écologie, sobriété, etc.) car le modèle économique qu’il défend est aux antipodes de celles-ci. Dès lors, il se rabat sur la « valeur performative (4) » de ses paroles. Grâce à diverses techniques de communication, comme la répétition ou l’exclusion de toute contradiction, Macron parvient plus ou moins à rendre toute promesse réalisable et/ou porteuse d’espoirs de réels changements positifs pour les Français.

Le ZEvent représente pour lui une énième opportunité de récupération et de s’adresser à un public qui, en réalité, ne le porte pas dans son cœur. Cela a commencé en 2019 et 2020 avec de simples tweets, puis en 2021 et 2022 avec des petites vidéos. Comme pour tout évènement de grande ampleur (sport, numérique, décès d’une personnalité influente, etc), un simple message peut permettre de s’attirer facilement des dizaines de milliers de « likes ».

En 2019, les dons récoltés aux ZEvent étaient à destination de l’Institut Pasteur. Rappelons-nous qu’en 2021, en pleine crise du COVID-19, l’Institut Pasteur a dû abandonner les recherches sur le vaccin faute en partie des moyens financiers nécessaires.

En 2020, ce fut pour Amnesty International. Dans un communiqué de presse d’avril 2022, l’association évoque un « premier quinquennat n’ayant pas été exemplaire ». L’ONG y cite notamment la continuation de la vente d’armes dans « des pays engagés dans une coalition soupçonnée des crimes de guerre au Yémen », la « situation des personnes exilées (non ukrainiennes qui) s’est dégradée ces cinq dernières années dans l’hexagone », « l’inaction des autorités françaises dans la lutte contre les contrôles d’identité discriminatoires » et bien d’autres exactions. Caramba, encore raté pour le chef de l’État.

En 2021, ce fut pour Action Contre la Faim. D’aucuns se rappellent de la promesse non-tenue d’Emmanuel Macron d’en finir avec le sans-abrisme et le mal-logement en France ou de l’augmentation du nombre d’étudiants faisant la queue à l’aide alimentaire. Cette année, l’écologie était le thème du ZEvent.

Une bonne occasion pour rappeler que la France a été condamnée le 14 octobre 2021 par le Tribunal administratif de Paris pour son inaction climatique. Réseau Action Climat, fédération d’associations nationales et locales luttant contre les causes des changements climatiques, a dressé un bilan peu glorieux sur le quinquennat de 2017-2022 sur le climat et la transition énergétique. Ils le résument adroitement avec la formule « un pas en avant, deux pas en arrière ».

Il n’y a pas de mal en soi à apporter un message de soutien à un évènement caritatif. Mais il vaut mieux l’exprimer lorsque l’on œuvre pour qu’il n’y ait plus besoin de ce type d’évènement. Le faire en étant celui qui bafoue les valeurs qu’il prétend avoir et alourdit la charge des ONG choisies par le ZEvent est hypocrite. Et, cette année, un certain nombre de streamers n’ont pu contenir la colère qu’ils éprouvaient face à cette hypocrisie.

Le tweet de Macron au sujet de ZEvent 2022 a été vu pour l’instant 4,6 millions de fois et a obtenu 51300 likes. Une nette progression du nombre de vues, mais un déclin considérable de likes. Un extrait de la vidéo du chef de l’État : « Bravo à tous, parce que vous êtes au rendez-vous des défis que vous vous êtes lancés, en défendant une cause, l’écologie. Une cause que je partage, sur laquelle on va continuer de faire et surtout d’aller beaucoup plus vite. »

« J’en ai ras le cul qu’il fasse sa promo sur notre put*** de dos ! » : Macron clashé par des streamers

L’excès de belles paroles non-transformées en actes a fini par devenir un repoussoir. Plusieurs streamers présents pendant le ZEvent l’ont bien savoir à la sortir du communiqué et de la vidéo de Macron. Antoine Daniel fut le plus « rentre dedans » : « Tous les ans son put*** de tweet de mer** à ce bâtard ! Tous les ans, j’en ai ras le cul… J’en ai ras le cul qu’il fasse sa promo sur notre put*** de dos ! ». Les termes sont posés. « C’est à cause de gens comme lui, entre autres, qu’on fait ces évènements-là ! » assène le streamer.

image 9

Il exprime aussi ce sentiment d’être utilisé par Macron pour « essayer de gratter des trucs auprès des jeunes ». De son côté, la streameuse Angle Droit rappelle la stratégie du gouvernement de faire culpabiliser les Français sur la sobriété énergétique : « Ben oui tu comptes sur nous conna** ! […] Ah non mais il faut faire pipi sous la douche pour sauver la planète ! Mer** ! »

image 10

La streameuse Horty a fait un petit clin d’œil à la baisse de 5 euros des APL, non sans ironie : « Merci « Fu** Macron » pour les 5 euros ! […] Parce que 5 euros, c’est beaucoup quand même. Il faut le rappeler hein ? »

image 11

Les extraits de ces passages furent diffusés et partagés en masse sur les réseaux sociaux, notamment par le compte Twitter « Caisses de grèves » qui a réalisé un superbe montage.

Outre cette saine polémique, le ZEvent reste un évènement incontournable dans le monde de l’E-sport et dans la sensibilisation de la jeunesse aux enjeux des prochaines décennies. Cependant, il ne faut pas que les ONGs soient les roues de secours d’un système qui continue à alourdir la charge qui les minent. D’urgence, il faut mener une politique écologique à la hauteur de la crise climatique qui fonce sur nous. Une idée révolutionnaire pour y arriver : la planification écologique, portée par les insoumis et aujourd’hui par la NUPES, l’alliance historique de la gauche.

Par Renaud Geoffroy

(1) personne qui retransmet et commente en direct sur la toile tout type de contenu divertissant ou éducatif en interagissant avec sa communauté de spectateurs. Mais si ce terme désignait d’abord la diffusion d’un jeu-vidéo, le streaming s’est étendu sur beaucoup d’autres thèmes, comme le sport, la politique, les nouvelles technologies ou encore la musique. (l’actuel présentateur de « Question pour un champion » Samuel Étienne réalise chaque matin une revue de presse (lecture et commentaire d’articles d’actualités) sur la plateforme de streaming Twitch et est suivi par un demi-million de personnes).

(2) Pour « Local Area Network ». Il s’agit d’un réseau informatique local reliant des ordinateurs dans une zone limitée.

(3) Principale plateforme de streaming vidéo

(4) Force de réalisation donnée par une déclaration sur une évènement qui n’est pas encore arrivé