La France championne du monde des milliardaires

Entre 2009 et 2022, le patrimoine des milliardaires a bondi de 439 % en France. Une médaille d’or incontestable. Les milliardaires allemands, à la deuxième place dans ce championnat mondiale, doivent se contenter d’une maigre hausse de 175%. Gaver les milliardaires, voilà la plus incontestable des spécialités françaises. Qui a dit que la France était « un enfer fiscal » ? La France, le pays le plus attractif du monde pour les milliardaires. Notre article.

Ils sont moins connus qu’Edith Piaf ou le boeuf bourguignon. Pourtant leur domination sur la scène mondiale surpasse celle des Experts, l’équipe de handball masculine trois fois champions olympiques sur la même période. Les milliardaires français se gavent. Ils profitent d’une idéologique économique stable depuis Nicolas Sarkozy et portée à son paroxysme par Emmanuel Macron : le ruissellement.

La théorie est simple, si l’on arrose suffisamment le haut de la pyramide, cela finira par couler vers le bas. Problème, le système économique n’est pas un bar à cocktail et les seuls pour qui c’est open bar ont une capacité d’ingurgitation plus proche de celle d’un trou noir que d’une fine flûte à champagne. Résultat, le patrimoine des ultrariches parmi les ultrariches a été multiplié par plus que cinq depuis 2009.

gaver les coupes des milliardaires

Pendant que les milliardaires se gavent, les services publics, la poule aux oeufs d’or de l’économie française, se déplument

L’arrosoir n’est en fait qu’un aspirateur. Les successifs présidents des riches ont baissé tour à tour tous les impôts qui permettaient une certaine redistribution et fournissaient à l’État des moyens pour lutter contre la pauvreté. Le dernier en date a fait exploser toutes les normes de la décence dès son arrivée au pouvoir : il supprime l’ISF et pour compenser le manque à gagner, il baisse de 5 euros les APL.

Pour gaver toujours plus leurs amis milliardaires, ces gouvernements à leur botte ont vendu à la découpe tous les joyaux du patrimoine productif français.

Ils ont privatisé tous les secteurs rentables de nos services publics, le seul héritage que la nation assure aux plus démunis de ses enfants. Pour le collectif : tous les risques, pour les profiteurs privés : tous les bénéfices. Telle est la vision économique d’Emmanuel Macron. Tel est le projet auquel les Français ont dit stop le 19 juin 2022.

L’impressionnante mobilisation sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon le 10 avril puis la constitution d’une coalition de gauche autour d’un programme de rupture devenue première opposition à l’Assemblée nationale avec plus de 150 députés témoignent d’une prise de conscience nette dans la population : le problème c’est celui de ceux qui se gavent.