Face à l’inflation, les 16 mesures de la NUPES

L’inflation n’en finit pas de s’aggraver et de prendre les Français à la gorge. L’urgence sociale est là, sous nos yeux. Pendant que le gouvernement préfère distribuer des chèques, la NUPES a présenté hier une proposition de loi pour répondre à la crise sociale qui fracasse le pays. 16 mesures concrètes pour libérer les Français de l’asphyxie financière qui les étouffe. SMIC à 1500 euros net, blocage des prix, garantie d’autonomie de 1102 euros, augmentation des APL, encadrement des loyers… 16 mesures pour faire face à l’inflation. Notre article.

NUPES : 16 mesures pour affronter l’inflation

_ L’augmentation immédiate du SMIC à 1500 euros nets dès le 1er août 2022.

_ La convocation de conférences sociales annuelles par branche, pour négocier la grille des salaires.

_ La revalorisation de la valeur du point d’indice des fonctionnaires de 10 %, ainsi que l’inscription du dégel du point d’indice dans la loi.

_ L’alignement des conditions d’octroi de droits sociaux tels que les allocations familiales en Outre-mer sur les conditions en vigueur en France hexagonale.

_ Plus aucune pension de retraite inférieure au SMIC pour une carrière complète et indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen.

_ Une garantie d’autonomie de 1102 euros pour compléter le revenu mensuel de chaque foyer et pour les jeunes : à partir de 16 ans dans s’ils sont inscrits l’enseignement professionnel, à partir de 18 ans s’ils sont détachés du foyer fiscal de leurs parents

_ Revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire au niveau de l’inflation.

_ La revalorisation des aides personnelles au logement (APL) à hauteur de 10 %.

_ La déconjugalisation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

_ Le blocage des prix de l’essence, de l’énergie et des produits de première nécessité.

_ L’encadrement des loyers.

_ Le gel de l’indice de référence des loyers, qui fixe un plafond d’augmentation des loyers pour les bailleurs.

_ L’instauration d’une première tranche gratuite de consommation d’électricité, de chaleur, d’eau, de gaz et l’interdiction des coupures.

_ La mise en place d’un taux de TVA à 5,5% pour les transports en commun.

_ L’instauration d’un taux de TVA à 0% pour les produits de première nécessité en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion et à Saint-Martin.

_ Une taxe exceptionnelle de 25% sur les supers profits des sociétés pétrolières et gazières, les sociétés de transport maritime, et les concessionnaires d’autoroute.